vite fait bien fait

Huacachina

carte perou map

Huacachina est un tout petit village de 115 habitants environ (on est d’accord c’est vrrraiment pas beaucoup), construit dans le désert autour d’une oasis bordée de palmiers.
La principale activité touristique de cet endroit particulier est le sandboard, c’est-à-dire les descentes des dunes de sable à l’aide d’une planche.

La classe, comme Pingu.

Que faire à Huacachina ?

Vous croire à Eurodisney en sandboard

Franchement ne quittez pas Huacachina sans avoir testé le tour en buggy avec les descentes en sandboard !

Ça a l’air d’un attrape-touriste vu de loin, et on s’imagine un truc un peu enfantin et ennuyeux (c’est ce que je me disais quand j’avais lu sur les blogs cette histoire de luge des sables), et quand je suis montée dans le buggy, je ne m’attendais pas du tout à l’expérience qu’on allait vivre !

Déjà en grimpant dans le buggy à 8 personnes, quand j’ai vu les gros harnais avec lesquels il fallait se ceinturer, je me suis dit « euh, dans quoi je me suis embarquée, là ? ». Puis ils ont venus vérifier les ceintures, voir si on était correctement attaché, et là j’ai compris que ça n’allait clairement pas être une petite balade sympathique sur les dunes !

En fait le buggy va à une vitesse folle, pour avoir assez de puissance pour monter les dunes j’imagine, et les sensations sont assez impressionnantes !
Ça saute dans tous les sens, en haut en bas à droite à gauche, les gens hurlent dans la voiture comme s’ils étaient à Space Mountain, et je peux vous dire que les premières frayeurs passées, l‘expérience est vraiment top !
Le conducteur s’amuse bien évidemment à faire crier son public (grand fou !), en prenant les dunes les plus hautes pour ensuite les dévaler à toute vitesse, et à mon avis on va bien à genre 100 km/h sur ces petites voitures !

HuacachinaLa bonne grosse photo de beauf.

Le tour dure de 16h30 jusqu’au coucher du soleil et est ponctué de 3 arrêts en haut de 3 dunes de tailles différentes que vous allez descendre grâce à une planche (type planche de snow), d’abord sur le ventre comme un gros pingouin ridicule, puis ensuite sur les fesses, de façon toujours aussi ridicule.

pingouin qui rampe

Inutile de vous préciser que la dernière des pentes est juste  I M M E N S E !

Il est déconseillé de les descendre debout, les harnais qui maintiennent les pieds sont de trop mauvaise qualité et risquent de se décrocher pendant la descente (et genre vous allez vous péter la cheville, en somme).
Vous avez seulement le choix entre être ridicule ou être ridicule, déso !

INFO PRATIQUE :
L’hôtel El Boulevard organise des tours pour 35 soles par personne, départ 16h30.
À noter qu’il est plus sympa d’y aller le soir, d’abord parce qu’il fait moins chaud donc le sable brûle moins, et ensuite parce que vous aurez le droit au coucher de soleil sans vous farcir vous-même la montée des dunes pour le voir 😉

Huacachina

 

Aller chiller devant le lac

Si vous êtes en manque de plage, vous pouvez aller déposer votre serviette devant le lac, sous les palmiers, et regarder les enfants barboter dans l’eau (dans laquelle on ne vous recommanderait pas spécialement de vous baigner d’ailleurs, sauf si vous avez une passion pour la culture de staphylo).

Le mieux étant d’aller prendre un bon bouquin, une petite bière et vos lunettes de soleil et de passer l’après-midi à l’ombre d’un arbre 🙂

Huacachina

Suer en montant les dunes à pieds (déjà rien que là vous pouvez sentir l’embuscade…)

Les dunes s’élèvent autour de Huacachina comme d’imposants buildings de sable.
Vous pouvez les grimper vous-mêmes à pieds (ou sur le dos de quelqu’un si vous êtes suffisamment persuasifs, mais moi perso j’ai pas réussi avec Steven), et admirer le coucher de soleil depuis le haut, ou tout simplement pour prendre des photos de l’oasis et regarder cette immense étendue de sable qui s’offre à vous (plaisir d’offrir, bonheur de recevoir).

Par contre, avant toute chose, sachez que vous allez suer comme jamais, râler, avoir envie d’abandonner, glisser, tomber, bref, les épreuves de Koh Lanta à côté c’est que dalle, soyons clair.
Bon, déjà faut savoir que j’ai absolument HORREUR de marcher sur le sable, même à la plage et  même quand c’est plat.
Mais alors là… là… avec des dunes qui font 30 mètres de haut je peux vous assurer que c’est l’enfer.
Vous avez l’impression de pédaler dans la semoule, et que chaque pas en avant vous fait reculer.
Un supplice de Sisyphe version péruvienne.

Bon, par contre, une fois arrivé en haut, franchement ça vaut la peine.

Huacachina

Où dormir à Huacachina ?

El Boulevard : cet hôtel propose des chambres doubles avec sdb privatives ou des dortoirs mixtes avec petit déj inclus.
Nous avons payé 29,50 € la double, et c’était le moins cher que nous ayons trouvé, les logements étant chers à Huacachina.
La chambre était propre et le petit déj complet (pain, confiture & beurre, œufs, thé ou café en libre service et fruits).

INFOS PRATIQUE :
Se rendre à Huacachina D
epuis Nazca : au terminal de bus, prendre un bus pour Ica (8 soles par personne pour environ 2h30 de trajet), puis de Ica prenez un tuk-tuk direction Huacachina (4 soles le trajet d’environ 15 minutes).

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *