Les 3 plus impressionnants temples

Angkor Wat

 

Après notre première journée à Angkor (voir notre article) nous avons décidé de nous octroyer une journée de pause bien méritée, qui a consisté à buller devant la piscine avec un verre de vin blanc australien trouvé au Lucky Mall de Siem Reap, et surtout, surtout, de faire un break avec le riz et le poulet fris en mangeant de la bonne bouffe bien française : du pâté, des cornichons, de la moutarde de Dijon, du jambon blanc et du pain de mie.

Team pâté

Oui, vous avez bien lu : Casino. Et écrit en français.

Hé oui, au Cambodge, dans les grands supermarchés on trouve des produits Casino importés de France, à savoir des gâteaux pour le goûter ou pour l’apéro, de la farine, des sauces, etc… et ces succulents petits pâtés de campagne aux cèpes, terrines de sanglier au cognac, de lapin au thym ou bien de canard au poivre vert.
Pâtés qu’on a mangé pendant 4 jours. Dieu que ça fait du bien !

Bref. C’était juste un aparté.

DONC LES TEMPLES, OUI.

Angkor Wat

Angkor Wat

Nous avons donc dit à notre fidèle destrier Chan de revenir le surlendemain pour effectuer le petit circuit et voir le lever de soleil au petit matin.
Il nous attendait donc à 5h pour nous emmener à Angkor Wat où le lever de soleil se fait, derrière le temple.
Arrivés devant, il y avait déjà pas mal de monde en piste, leurs appareils photos à portée de main, prêts à bondir au moindre rayon de soleil. Y a plus qu’à attendre…

Et là… le plus beau lever de soleil de ma vie. Des couleurs… Une lumière… Indescriptible… Magique…

En un mot : merdique.

Tellement de nuages qu’on a vu aucun soleil poindre à l’horizon. Le ciel était désespérément gris et moche, avec une lueur diffuse et pâlichonne. Au final le soleil s’est levé sans que personne n’ait pu s’en rendre compte.
(Ultra positif, Steven a quand même filmé cette scène magnifiquement colorée digne d’un tableau de Gauguin pour la mettre dans sa vidéo… vous la verrez plus bas, mais gare à vos yeux, tant de beauté peut vous brûler la rétine).

Bref, c’était bien la peine de se lever à 4h du mat’, moi j’vous l’dis !

Angkor Wat

ça c’est la vue en allant au temple d’Angkor Wat, UNE FOIS LE SOLEIL LEVÉ, HEIN.

Après ce chef d’œuvre du ciel dont l’intérêt était proche du néant, nous avons profité qu’il était tôt (du coup…) pour visiter Angkor Wat, le plus grand des temples du site.

Angkor Wat

Préparez-vous à au moins deux bonnes heures pour visiter celui-ci, qui est très imposant, avec plusieurs bâtiments et deux longues galeries de sculptures racontant l’histoire de la dynastie mais dont la plupart sont malheureusement tombées avec le temps et l’érosion de la roche. Je vous en mets un petit bout :

Angkor Wat

Angkor Wat

Vous verrez aussi d’autres types de sculptures sur les murs extérieurs du bâtiment, qu’on retrouve aussi sur les autres temples du site, comme celles ci qui sont en bon état :

Angkor Wat

Angkor Wat

Angkor Wat

Ce temple est aussi devenu un lieu de culte bouddhiste, vous y verrez donc des autels avec des moines souriants assis par terre à faire leurs choses de moines.

Angkor Wat

Angkor Wat

Et puis vous verrez aussi tout ça :

Angkor Wat

Angkor Wat

Angkor Wat

Angkor Wat

Angkor Wat

Le Bayon

Celui-ci, qui date de la période bouddhiste d’Angkor et qui est le dernier des « temples-montagnes » construit, se démarque par ses multitudes d’énormes têtes de Bouddha qui vous regardent et vous sourient d’un air gras et sympathique.

Le Bayon

Le Bayon

Angkor

Ta Prohm, ou « Tomb Raider temple »

Contrairement à la plupart des autres temples, celui-ci a été laissé à peu près identique à l’état dans lequel il a été découvert, même si sous l’apparente négligence dont il a l’air de faire preuve, beaucoup de travail est demandé pour en maintenir l’accès et stabiliser les pierres pour lui laisser ce côté « pittoresque » et magique.

Ta Prohm

Ta Prohm

 

Ce qui fait sa beauté, ce sont surtout ces immenses fromagers aux racines blanches qui se sont engouffrées au milieu des pierres et à l’intérieur des fenêtres et donnent un aspect complètement fantasmagorique au lieu, qu’on croirait loin de toute trace humaine. Comme si la nature personnifiée par les tentacules d’un calamar géant essayait d’ingurgiter toute forme de création humaine et de reprendre ses droits.

Ta Prohm

Ta Promh

Évidemment, comme ce temple est d’une exceptionnelle beauté, vous avez tout un tas de chinois et de russes postés devant chaque spot-à-photos en train de faire des selfies avec leurs perches-à-selfie ou de se faire photographier par leurs guides en arborant des poses farfelues et ridicules.
J’ai dû attendre pour chaque photo peut-être 5 minutes que tous soient partis faire leurs prochains sourires niais ailleurs.
Ça m’a un peu gâché mon temple, je l’avoue.

Ta Prohm

Et hop, chose promise, chose due, voici la vidéo de notre deuxième jour à Angkor :

 

Please follow and like us:

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *