Une petite semaine à Quito, en Équateur, et sa région des volcans aux alentours : Cotopaxi et Quilotoa.

Quilotoa

ecuador map

Petite intro

Lorsque nous étions au Pérou en mars 2017, de grandes inondations noyaient détruisaient alors une partie de l’Amérique du Sud, notamment le nord du Pérou et le sud de l’équateur, en laissant une bonne partie des voies routières impraticables pour les bus.
Nous étions alors bloqués à Cuzco, avec impossibilité de remonter en bus en direction de Lima, puis de l’Équateur, comme c’était initialement prévu.
La seule solution qui s’offrait à nous pour poursuivre le voyage, vu que nous ne savions pas combien de temps nous risquions d’être bloqués, c’était l’avion.
Un avion en or massif, serti de pierres précieuses avec des sièges en cuir de bœuf de Kobé.
Oui, parce que pour le prix des billets pour faire Cuzco – Quito, c’était forcément un appareil haut de gamme qui devait nous accompagner en Équateur !

570 € le billet, pour 2 personnes.
Oui, vous avez bien lu.

Autant vous dire que la suite du voyage, à savoir le mois et quelques restant avant le retour en France, a été un long mois de restriction, où nous essayions de tenir à 35 € par jour pour 2 (tout compris), au lieu des 60 € prévus.
Du coup, on n’a pas beaucoup mangé, et on a dormi dans quelques taudis (j’essaie de vous faire verser quelques larmes. En vrai c’était malgré tout toujours aussi cool, et on a fait qu’un seul taudis).

On dit merci qui ? Merci la pluiiiiiie !

quitoPhoto iPhone, déso.

Quito, capitale équatorienne

Où dormir à Quito ?

Hostal La Chorrera
On se sent ici à la maison :
on prend le petit déjeuner avec les dames qui tiennent cet hostal, comme un dimanche en famille, et le petit dej change tous les jours, mais toujours avec des fruits ou des plats typiquement équatorien !
Une des dames, la plus jeune, connait son pays et ses particularités sur le bout des doigts, et ne manquera pas de tout vous expliquer et tout vous raconter… pendant des heures ! (parfois, j’avoue c’était un peu trop LONG !).
Mais elle a des conseils à la pelle, et ça aide bien 🙂

Si vous y allez, allez récupérer notre paquet de confiseries Célébration qu’on a oublié là-bas (j’en pleure encore).

17 € la double avec petit déjeuner inclus et sdb privative (baignoire avec eau chaude). Le wifi fonctionne bien.
Il y a aussi des dortoirs.
Le seul bémol, c’est qu’il faut marcher 5, 7 minutes pour rejoindre le centre historique.

quitoEncore une photo iPhone mais j’avoue j’ai pas sorti mon appareil à Quito…

Où manger à Quito ?

Tortilla de trigo y maiz
Petit boui-boui qui ne paye pas de mine, ce petit resto fait des galettes de mais fourrée aux œufs typiques en équateur. Et ça ne coûte que 50 centimes la galette, elle est pas belle la vie ?

Adresse : vous pourrez le retrouver sur Maps.Me puisqu’il est répertorié, vers le croisement de la calle Flores avec la calle Espejo.

quitoVous avez aussi les boulettes, mais on n’a pas testé.

Galletti Coffee Roster
Super coffee shop un bon poil Hipster, avec du vrai bon café, et où vous pourrez aussi déguster des chocolats chauds et acheter des bricoles autour du café et du chocolat.

Adresse : Ils sont indiqués sur Maps.Me.

Café Dios No Muere
Resto super cute, sombre et d’apparence vintage, tout en hauteur avec des escaliers en bois qui montent sur 2 étages. Vous y trouverez des cocktails, un menu du jour et des plats à la carte (ainsi qu’un cheesecake maracuya très bon).
Idéal pour dîner !

Adresse : malheureusement pas indiqué sur Maps.Me, vous pourrez le retrouver ici dans cette toute petite ruelle pavée : n°4 10, Junín.

Café San Blas
Ce petit café italien tenu par une mama d’apparence un peu rude (mais en fait elle est sympa) propose des pizzas, des pâtes et d’autres trucs comme ça à petits prix.

Adresse : Calle José de Antepara.

Atavico Arte Café
Dans la même rue que le café San Blas, l’intérieur du Atavico est arty, avec de gros fauteuils vintage et une carte qui donne envie.
Idéal pour aller prendre un chaï latte l’après-midi (j’ai testé, il est bon !) ou un chocolat chaud, ou c’est vous qui voyez !

Adresse : Calle José de Antepara.

Que faire à Quito ?

Un Free Walking Tour en anglais (plus d’infos ici)

Celui-ci commence à 10h30 au Community Hostel, tous les jours sauf le dimanche : pendant 2h vous ferez le tour du centre historique, en passant par le marché central, la grande place, le palais présidentiel, etc etc.
Vous aurez même le droit de manger des bonbons !

Se baigner dans le luxe en visitant le Palais du Président

Pour y rentrer, il faut d’abord prendre un ticket de réservation, muni de votre passeport.
Les visites sont gratuites et durent environ 45 minutes, avec un guide qui parle anglais ou espagnol (la nôtre parlait aussi français).
Vous repartez même avec votre photo souvenir, un peu comme à Eurodisney sauf que vous allez beaucoup moins vous marrer parce que c’est trrrrrrès solennel !
Au programme, visite des différentes salles de réunion, de réception, de ci de ça, courbette devant le drapeau du pays et admiration choquée des cadeaux valant des milliers d’euros offerts au Président par les autres pays (nous on leur a offert de la vaisselle de Limoges, gros pingres que nous sommes !).
À faire !

Aller voir les volcans Cotopaxi & Quilotoa, mais ça je vous en parle après !

Sous la neige à Cotopaxi

Cotopaxi est le plus haut volcan actif d’Équateur et culmine à 5897 m d’altitude, dans le parc national protégé du Cotopaxi.
Voilà, c’est bien tout ce que j’ai à dire sur ce volcan, vous ne pourrez pas tellement briller en société, je sais bien.

Cotopaxi

Bref, vous pouvez visiter le parc national du Cotopaxi avec un guide (uniquement) et à bord d’un 4×4 (les routes sont parfois défoncées).
Au programme : visite d’une lagune avec un observatoire pour zoiseaux, petit musée sur le Cotopaxi et la réserve, paysages volcaniques le long de la route et montée du volcan jusqu’au refuge qui se trouve à 4864 m d’altitude.

Nous avons grimpé le volcan sous une neige et un brouillard incroyable, il faisait tellement froid, et bien entendu j’étais en Vans avec une petite doudoune, puisque je ne savais évidemment pas qu’on avait signé pour ce genre d’escapade…!
J’ai perdu 9/10e de mes orteils, je n’avais pas non plus de lunettes de soleil donc j’ai aussi perdu la vue.

À part ça c’était top (et au refuge y a du chocolat chaud).

TIPS :
Prendre de bonnes chaussures (= pas comme moi), de quoi affronter la neige, la pluie, le brouillard, éventuellement une invasion extra-terrestre arrivé au sommet (environ 1h de montée jusqu’au refuge).
Prévoir aussi des lunettes de soleil, une banane pour goûter une fois au refuge parce que vous serez un peu crevés : avec l’altitude, on a du mal à respirer et les efforts sont difficiles.
Puis une banane c’est cool, le potassium c’est fun.

CotopaxiAu refuge, notre guide est au bout de sa vie.

Où dormir à Latacunga ?

Latacunga Hostel
Au sous-sol de cet hôtel un peu chicos (oui ça paraît pas top dis comme ça), il y a des chambres pour les backpackers avec dortoirs ou double, et sdb commune (avec eau chaude !).
Avec un prix mini-mini : 10,50 € pour 2 !
Très propres, avec serviettes de toilettes inclues, franchement, il n’y a rien à espérer de mieux pour ce prix là, c’est le meilleur rapport qualité-prix de notre voyage en Amérique du Sud !

INFOS PRATIQUES :
Se rendre à Cotopaxi depuis Quito :
• Prendre un trolley jusqu’à Quitumba, le terminal de bus,
• Choper un bus public direction Cotopaxi (environ 1,50 € le billet par personne).

La visite guidée du Parc Naturel du Cotopaxi :
• Nous avons trouvé notre guide en plein milieu de nulle part, puisque le bus nous avait lâché au bord d’une nationale, en mode « allez salut bon vent démerdez-vous yolo ».
Franchement, ne me demandez pas ce que le guide faisait là, garé avec sa jeep dans le gazon, tout seul dans le no man’s land, j’en sais strictement rien. Un cadeau du Dieu Cotopaxi peut-être.
• Nous avons payé 16 $ par personne la journée de visite, en négociant un peu (nous étions 4).

latacungaRencontre fortuite dans un coffee shop avec John, un américain vivant à Latacunga et qui nous a invité à passer la soirée avec tout un tas d’équatoriens rigolos et chouettes,
dont cette petite mamie trop chou et à mourir de rires.

 

Le cratère bleu de Quilotoa

Situé à une trentaine de kilomètres de Latacunga, le volcan Quilotoa, beaucoup plus petit que son voisin Cotopaxi, ne mesure « que » 3 914 m d’altitude.
Le Quilotoa possède dans son cratère un immense lac bleu sur lequel vous pouvez faire du kayak (oui c’est assez stylé, faut bien le reconnaître).
Contrairement au Cotopaxi où vous grimpez tout en haut, pour le Quilotoa vous grimpez… tout en bas (ça ne veut rien dire mais vous avez compris) sur une distance de 1,7 km.

Qui dit descendre, dit : remonter !

Hé oui, et je peux vous dire que si la descente c’est de la gnognotte, la remontée, à cette altitude là, avec un dénivelé de 400 m, ce n’est absolument pas une partie de rigolade !
Franchement je crois que c’est le truc le plus éprouvant que j’ai fait de tout le voyage, j’ai cru que mes poumons allaient éclater tellement j’arrivais pas à respirer.

C’est bien là que tu te rends compte que tu n’es vraiment pas un lama et que ton corps n’est PAS PRÉVU POUR ÇA (zut !) !

Quilotoa

INFOS PRATIQUES :
Se rendre au Quilotoa depuis Latacunga :
• Se rendre au terminal de bus de Latacunga et prendre un bus public (environ 1h de transport) pour Zumbahua (vous avez le droit de chanter),
• Une fois à Zumbahua, prendre un pick-up (environ 1 $ par personne) pour Quilotoa.

Au Quilotoa, vous pourrez partir faire la fameuse « Quilotoa loop », une randonnée de plusieurs jours autour du volcan.
Renseignez-vous à l’office du tourisme à l’entrée du volcan pour les différents circuits proposés.

Please follow and like us:

3 Comments

  1. Benoit Fourneau

    Merci pour votre blog, c’est CLAIR avec des PRIX et des ADRESSES 😉 il va bien nous servir

  2. Marion Bertin

    Super conseils ! On va en équateur dans quelques temps et on aimerait savoir combien de temps vous a pris de faire le parc et le volcan Cotopaxi ? Le refuge est fait pour dormir ou juste faire une pause ? MERCI !

    • Hello Marion !
      Nous avons fait le parc + le Cotopaxi à la suite dans la même journée, nous avions un chauffeur qui faisait aussi guide. Ça a du nous prendre l’après-midi.
      De quel refuge parles-tu ? Celui de Quilotoa ?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *