Paracas, 4é étape de notre mois péruvien a été l’occasion pour nous de faire une pause plage & nature en compagnie de nos amis Hollandais préférés, Wouter et Anne, accompagnés de verres de Pisco Sour !

Paracas

carte perou map

Paracas, un petit paradis pour la faune

Paracas est une péninsule située non loin de Lima dans la province de Pisco, au bord de l’océan.
La réserve naturelle de Paracas
est protégée depuis 1975 pour préserver les animaux aquatiques et les nombreux oiseaux qui vivent ici par milliers en totale liberté, sur leurs petits îlots.


Par exemple, pour les oiseaux cette réserve abrite : mouettes, goélands, manchots, pélicans, condors etc.
Et pour les animaux : lions de mer, otarie à fourrure, dauphin, loutres, tortues luth etc.

Située dans une zone désertique immense (335 000 hectares), la zone maritime est extrêmement riche en plancton et permet de nourrir toute la faune habitant cette réserve.

Paracas

Que faire à Paracas ?

Les îles Ballestas

Un bon gros bateaux à touristes entassés :

Cet archipel d’îles accessible depuis le port de Paracas est le lieu de vie de cette faune incroyable, sur ces îlots blancs saturés de guano et de ces milliers d’oiseaux qui volent au dessus de l’océan.

Les îles se visitent malheureusement en gros bateaux à touristes, à 50 entassés dessus avec chacun son gilet de sauvetage obligatoire et un guide parlant anglais puis espagnol en récitant son texte comme une radiocassette.
Avec tous les péruviens qui se poussent les uns les autres pour avoir le bon angle pour prendre son selfie devant l’otarie qui fait dodo.

Le genre d’attractions qu’on déteste.

Malheureusement c’est la seule façon possible de visiter les îles.
Nous avons fait le tour des agences de tour de Paracas, nous avons même essayé de demander au port s’il n’y avait pas des pêcheurs qui court-circuitaient les agences pour faire leurs propres tours.
Et bien c’est peine perdue.
Déjà parce que les pêcheurs ne pêchent pas sur la réserve puisqu’elle est protégée, et ensuite parce que les bateaux de tours sont les seuls à pouvoir circuler sur les îles (avec les zodiaques des flics).

Donc si vous voulez visiter les îles Ballestas, pas le choix, c’est par ce type de bateau.

PRIX :
Le prix moyen dans les agences pour le combo îles + Réserve est de 45 soles par personne.
On a une astuce pour avoir mieux et payer moins cher, on vous en parle plus bas dans l’article.

Paracas

Paracas
Le déroulé de la visite des îles :

  • Tous les bateaux du matin partent à 8h.
    Il y a une deuxième session à 11h je crois, mais je vous la déconseille parce qu’il fait trop chaud et que le bateau va à 2 à l’heure pour que vous ayez le temps de regarder les animaux, donc pas de vent, vous allez mourir.
  • Vous faites le tour de quelques îles en passant par le géoglyphe du Chandelier, cette ligne tracée dans le désert et qui fait écho à celles de Nazca. Puis par la Cathédrale, une formation rocheuse qui a pris la forme d’un pont à cause de siècles d’érosion.
    Vous terminerez par le tour de différentes îles où vous verrez les animaux et les oiseaux de près.

Paracas

Paracas

  • Les bateaux du matin rentrent au port vers 10h30.

La réserve naturelle

Pour voir la réserve naturelle, deux options s’offrent à vous : passer par une agence de tour et prendre l’option Bus de touristes (généralement dans le combo îles + réserve) où vous ferez les différents spots au pas de course
OU
suivre le conseil de déclic & des claques et avoir un tour privé en voiture, avec le temps que vous souhaitez, dans la réserve :p
(on vous en parle plus bas).

Paracas

La réserve naturelle de Paracas abrite de nombreuses plages magnifiques, dont une où vous pourrez vous arrêter barboter un peu et chiller, et d’autres plages (dont la playa roja en photo ci-dessous) où vous observerez de loin des sortes de Chevaliers Gambettes, mes petits oiseaux d’amour <3, courir après les vagues.

Au programme, plages et immense désert de sable plongeant à pic dans l’océan. Magique et grandiose !

Paracas

Le combo îles + réserve avec Luis

On vous en parlait plus haut, il y a moyen de prendre un pack îles Ballestas + réserve naturelle sans passer par l’option gros-bus-blindé-de-touristes pour la partie réserve (puisque pour les îles vous n’avez pas d’autres alternatives), où vous speederez sur tous les spots en vous battant pour éviter de vous faire crever un œil par une perche à selfie.

Cette alternative s’appelle Luis, il tient un petit kiosque de voyage et propose une virée en voiture pour 40 soles tout compris (îles + réserve).
Moins cher que les autres agences et carrément mieux puisque c’est Luis, votre chauffeur privé messieurs-dames, qui vous y emmènera avec son 4×4, à l’heure que vous souhaitez l’après-midi et qui vous laissera le temps que vous voulez à chaque spot de la réserve !

Parfait, non ?

Pour le trouver c’est ici (je vous mets des screen de Google street view datant de 2014 donc les magasins ont un peu changé depuis) :

Paracas

Paracas

ParacasSon shop fait un angle avec la grande rue où circulent les voitures en double sens.

Que penser du tourisme à Paracas ?

Paracas, c’est un peu une balance avec de bons côtés et de mauvais côtés : les îles Ballestas où des dizaines de bateaux se suivent chaque jour pour aller s’approcher au plus près des animaux marins, si près qu’on pourrait presque toucher les lions de mer étendus au soleil à roupiller…
Étonnant, même, de constater qu’ils n’ont pas l’air le moins du monde apeurés ou agacés par ces hordes de touristes qui font cliqueter leurs appareils photos…
J’ai lu même sur un blog que les pélicans s’approchaient sans problème des touristes pour se faire nourrir nonchalamment.

Est-ce normal qu’un animal sauvage soit à ce point là habitué à la présence de l’homme au point de ne plus la remarquer ni la craindre ?

De plus, on peut s’interroger si cela ne gêne pas tous ces animaux et ces oiseaux d’être sans cesse dérangés ?
Quel est l’impact environnemental pour un tourisme massif venant sans aucun doute perturber un écosystème déjà fragile ?

La pollution des bateaux à moteur, le bruit, les déchets ?

D’un autre côté, sans l’argent du tourisme y aurait-il ces réserves naturelles protégées ?
Ou on détruirait leurs espaces de vie et anéantirait la faune et la flore marine comme on le fait partout depuis des décennies et des décennies.
Grâce au tourisme, le Pérou qui n’a pas non plus masse d’argent, peut continuer à protéger ces espaces, même si la protection semble un peu « limitée ». C’est déjà un début, non ?
Grâce au tourisme, les gens qui bossent dans ces agences de voyage vivent, se nourrissent, travaillent.

À côté de ça, voir tous ces animaux sur leurs îles, peinards, m’a vraiment émue.
J’ai fait abstraction des 40 autres personnes qui s’agglutinaient sur les bords de l’embarcation pour photographier n’importe quoi n’importe quand, et j’ai juste regardé les otaries se reposer, les oiseaux voler, et c’était beau, tous ces rochers remplis de vie.

Où manger et boire un verre à Paracas ?

Fruzion
Un petit resto qui fait de VRAIS pancakes (les premiers vrais pancakes depuis 11 mois de voyage !), des smoothies absolument gigantesques, des cafés et des burgers très gros qui avaient l’air très bons.

Le long de la plage
Des tas de resto qui proposent des Pisco Sour en happy hour. Pas de particuliers à vous conseiller.

Où dormir à Paracas ?

On vous conseille vivement de loger sur Paracas et non pas à Pisco juste à côté, qui est très moche.
Paracas est toute petite, vous faites le tour en 2 minutes, mais c’est au bord de l’eau et ça fait un bien fou de voir la plage !
Il y a aussi un tas de petits restos au bord du port à différents prix, et le village a bien plus du charme que la bruyante et polluée Pisco !

Nous avons logé au Willys House, 17 € la chambre double avec salle de bain privative (et eau chaude) + petit déjeuner sous forme de buffet que vous pourrez prendre dans la cour intérieure.

Bonus :
ma maaaagnifique sculpture de chat en sable

Paracas

Bonus n°2
(parce que vous l’avez bien mérité)

Please follow and like us:

7 Comments

  1. un curieux

    Ça à l’air intéressant comme endroit. Je le rajoute à la check-list. Merci pour l’article 🙂

  2. Quel est l’auteur de cette ravissante statue féline ?

  3. Magali

    Les côtes me rappelent tout à fait Milos dans les Cyclables.

    • J’y avais été il y a longtemps mais malheureusement plus trop de souvenirs ! Et ça ne ressemble pas non plus à la Bretagne ? 😉

  4. Bonjour !
    On est vient de commencer notre tour du monde et en ce moment même nous sommes à Paracas et il semblerait que l’agence de Luis n’existe plus 🙁 peut etre qu’il a fermé pour la basse saison ?
    On a fait 4-5 agences et elles proposent toutes les même prestations pour visiter la réserve (à savoir le bus…)

    • Hello !
      Ah bah mince alors :/ Vous avez pu suivre le plan qu’on a mis dans l’article pour trouver son shop ? En fait le shop n’existe plus ou c’est juste lui qui n’est plus dedans ?
      J’espère que vous trouverez une autre alternative aussi bien !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *