2 semaines et demi en Nouvelle-Zélande île du Nord en, c’est ce qu’il nous fallait pour (presque) faire tout ce qui nous avait tapé dans l’œil, avant de rejoindre ensuite l’île du Sud pour 3 semaines et demi.
On vous raconte :

Nouvelle Zélande - Nord

Petite intro

La Nouvelle-Zélande, ça fait franchement rêver.

Déjà parce que c’est à l’autre bout du monde, ensuite parce que ça nous évoque un pays de nature aux paysages grandioses, avec des moutons partout qui gambadent gaiement dans les pâturages.

On se représentait aussi dans notre imaginaire un pays stylé, remplis de cafés et de resto un peu arty et healthy, à la suédoise.
Un pays cool, où les gens sont un peu des hippies et t’accueillent et te parlent volontiers.

Grave erreur.

Alors oui, le pays est magnifique : on passe de montagnes enneigées aux terres sablonneuses et au bush.
D’icebergs bleus aux collines toutes rondes et verdoyantes.
De fjords calmes aux mers sombres et agitées.
De rainforests aux forêts de fougères arborescentes aux couleurs flamboyantes.
De moutons rigolos vivants aux… possums écrabouillés sur les routes.

Niveau paysages et randonnées, je peux vous dire qu’on s’est régalés.

Nouvelle Zélande - SudNon mais, matez-moi ça !!!

À coup de 10, 12 km par jour de trail et de rando’, de running dans les bois et de marches sportives sur les montagnes, on a mis nos cuisses et nos mollets au travail, eux qui étaient en vacances depuis nos deux dernières semaines passées à Yogyakarta à glandouiller au Move On.

On a croisé des Suisses sur notre chemin qui nous ont dit : « franchement c’était pas la peine de quitter la Suisse pour voir la même chose. Et pour le reste, ça ressemble à la Bretagne, on aurait pu tout aussi bien aller là-bas ».
Ne les croyez pas. Ces gens là sont blasés, n’ont plus de rêves, et ce sont sans doute eux qui avouent aux enfants de 4 ans que le Père Noël n’existe pas.

La Nouvelle-Zélande, c’est très joli et très diversifié.

Par contre, non : les gens ne sont pas stylés. Enfin si, ils le sont dans les grandes villes, comme Auckland, Wellington ou Christchurch. Pour le reste ce sont des ploucs, des rednecks (please, pas-taper ! Je parle d’une majorité, je ne cherche pas à généraliser, ne vous vexez pas si vous êtes néo-zélandais, je ne suis qu’amour).
Ça peut paraître un peu méchant de dire ça, mais c’est un ressenti que nous avons été nombreux à partager.

Pour vous donner un exemple, devant les supermarchés il y a des écriteaux qui vous disent de retirer vos bottes boueuses avant d’entrer. Ou vos chaussettes sales.
Ils ont aussi des grandes statues de bottes, quand nous avons nous des statues d’hommes politiques ou de physiciens.

Nouvelle-Zélande : Sud

Alors oui, c’est normal, beaucoup sont agriculteurs.
Mais surtout, la raison principale, je pense, c’est le manque de culture présente dans le pays, à savoir les expo, les musées, les cinémas, etc. Et un programme scolaire médiocre.
Les gens ont l’air globalement plus intéressés par la pêche, la chasse, la bière et les barbecues qu’autre chose.
Et ils ont une passion pour le camping, aussi.

De plus, (et cela n’a évidemment rien à voir avec le manque de culture), les gens sont globalement tous obèses ou en surpoids : 2,2 millions de personnes en surpoids pour une population globale sur les 2 îles de 4 millions (source : Wikipedia). Vous conviendrez que ça fait un paquet de monde.

Et pour terminer nos désillusions : les gens ne sont pas hippies et accueillants. Ils sont globalement plutôt froids et distants. Du moins ceux qui ont croisé notre route.

Nouvelle Zélande - Sud

Un rapport avec la nature… étonnant.

Ils ont aussi un rapport avec la nature assez déroutant. Dans un pays aussi riche d’espaces naturels, on pourrait s’attendre à un certain respect de l’environnement. Hé bien… bof.

Je m’explique :
• Le recyclage ? Vite fait. C’est rare.
• Les sacs plastique ? Oh oui ! Mille fois oui !
On te donne des sacs plastique gratuits pour tout et tout le temps, même pour mettre une simple banane dedans. Et aux caisses des supermarchés vous avez même La Préposée Aux Sacs Plastiques, dont la tâche consiste à répartir tes courses dans des poches plastiques selon leur nature. Ce qui donne 30 sacs avec peu de trucs dedans, mais au moins c’est classé, heh !
• La nature ? Oh oui, c’est joli, mais viens on va te foutre et te refoutre du désherbant ici parce que l’endroit n’est pas pratique à tondre alors qu’avec la chimie ça va plus vite. Et vas-y que je te détruis des hectares et des hectares de forêts pour y mettre mon élevage intensif de moutons.
• Et les animaux ? Vite fait.
Et viens que je vais t’exploser avec mon gros 4×4 qui pollue, tous les possums que je vais croiser sur ma route, en mode Mario Kart (vous pouvez parfois avoir une cinquantaine de possums écrasés sur la route en à peine 40 km. C’est ha-llu-ci-nant).

Il faut quand même noter que les possums (cousin de l’opposum) on été introduits par l’homme et détruisent la forêt native de Nouvelle Zélande. Donc après l’avoir introduit, l’homme veut maintenant l’éradiquer…

Voilà que le point « Néo-Zélandais » et terminé et que vous avez saisi que ce qui nous a le plus déçu en Nouvelle-Zélande, ce n’est pas le pays en lui-même, qui est juste d’une richesse immense, mais plutôt la culture des gens qui le composent.

 


Nouvelle-Zélande île du Nord : notre itinéraire

carte nouvelle-zélande Nord

*

SOMMAIRE CLIQUABLE

Auckland & Shakespear
Coromandel / Whitianga
Tongariro
Taupo
Rotorua
Eketahuna / Greytown
Wellington

 source : shakespear open sanctuary
Source : Shakespear Open Sanctuary.

Auckland –> SHAKESPEAR

Je passe sur Auckland parce que nous n’avons strictement rien vu, étant arrivés de l’aéroport directement à notre Airbnb puis repartis le lendemain en direction de Shakespear (ils avaient que 2 « e » sur leur planche de scrabble), après avoir été fait un petit tour à la Piha beach (juste parce qu’elle s’appelle comme ça. Soit dit en passant c’est une très belle plage de sable foncé que l’on recommande).

Après avoir récupéré notre voiture, la fameuse El Cheapo, alias Cheapolata, chez Jucy, nous sommes partis pour le parc régional de Shakespear qui a été notre toute première étape et notre première rencontre avec les moutons néo-zélandais.
Situé sur un petit bout de terre au dessus d’Auckland, dans la ville de Whangapapa Whangapapaparora PUTAIN : Whangaparaoa, ce parc est un magnifique écrin de verdure au bord de la mer et protégé puisqu’il abrite un programme de protection des oiseaux contre les nuisibles (j’ai nommé, les fameux possums).

source : shakespear open sanctuary
Source : Shakespear Open Sanctuary.

Le parc abrite de nombreux sentiers de marche, dont un qui passe au milieu d’un pâturage de moutons et qui grimpe tout en haut d’une colline où en fin d’après-midi avec les rayons du soleil descendants la vue est sublime.
Vous verrez aussi un tas d’oiseaux, dont les fameux Pukeko rebaptisés « poul’wi » par nos soins.
Ils ont aussi quelques kiwis que vous aurez peut-être la chance d’apercevoir à la nuit tombée.

source : shakespear open sanctuary
Source : Shakespear Open Sanctuary.

Vous y trouverez un camping vraiment sommaire (flush toilets propres et douches froides extérieures) qui coûte 15 $ par personne et que l’on paie par téléphone en tapant le montant. Étant donné que nous nous sommes plantés dans les 0, nous avons payé 3 $ la nuit. Bon (du coup c’était pas cher).

>> Pour aller plus loin : les jolis oiseaux en photo de Nouvelle-Zélande,
pour pouvoir vous repérer (et les repérer)
et vous marrer un peu en lisant leurs noms en Maori.

Où loger :

Le camping en question porte le nom de Te Haruhi Bay Camping Ground.
15 $ par personne, payable à la réception par téléphone.

Notre avis :

C’est vraiment tout mignon comme endroit, on sent une grande volonté de protection de la faune et flore, avec divers programmes de volontariat et de « rangers junior ». La nature y est préservée et verdoyante, les oiseaux nombreux et pas farouches. Un bon endroit pour se ressourcer une journée ou deux.
Allez-y vous ne serez pas déçus 🙂

[Retour au sommaire]

*

Shakespear —> COROMANDEL / WHITIANGA

Nouvelle Zélande - Nord

Coromandel est une péninsulte péninsule située à droite d’Auckland sur un morceau de terre qui dépasse sur l’océan Pacifique (une péninsule, quoi). En Maori elle porte le doux nom de Te Tara-o-te-ika-o-Māui. Si vous arrivez à le retenir, et bien chapeau !
Région de bord de mer, la route menant à Coromandel longe la côte sur des km et est très agréable à emprunter.

Nous y sommes allés deux fois : une fois dans un camping aux alentours de Coromandel, au bord de l’océan, et une deuxième fois en famille où nous avons logé dans un cottage sur Coromandel, puis à Whitianga qui se trouve un peu plus bas (vous avez la carte en haut de l’article).

• À voir / Randonnées :

  • La randonnée de Catedral Cove (environ 8 km en s’arrêtant partout): très belle balade facile qui vous amène à différentes plages, dont une avec plein de coquillages à ramasser, dont les fameux paua, ces coquillages de nacre néo-zélandais.
    À la fin de la balade vous arrivez à Catedral Cove, une arche creusée par l’érosion dans la roche.

  • La randonnée de Kauri Block Walk & Long Bay Walk : 1h aller-retour. Il y a un immense kauri (les arbres endémiques à la NZ) gigantesque à voir dans la forêt.
  • La randonnée de Kaipawa trig : 7 km aller-retour environ. Marche de 3h jusqu’à un point de vue qui domine toute la vallée de Coromandel. À faire de préférence pour le lever du soleil ! (photo ci-dessous)

Nouvelle Zélande - Nord

  • Hot Water Beach : sources d’eau chaude accessibles seulement à marée basse. Pas d’bol, on y était pour marée haute.
    Magnifiques maisons tout autour de la plage, entourées de fleurs. On se prête à rêver de vivre dans l’une d’entre elles, avec la vue au réveil sur la baie…

• Où aller courir :

Long Bay Walk + Kauri Block Walk : cela commence par un chemin côtier qui part du camping de Long Bay Motor Camp, puis qui continue dans la forêt, puis qui retourne au camping (ça fait une boucle d’environ 2,5 km).
Faites 3 tours, voire 4, en changeant de sens. Le parcours a quelques montées difficiles mais il est agréable.

• Où loger :

  • Camping à Coromandel : Long Bay Motor Camp (15 $ par personne).
    Situé au bord de la mer avec des emplacements tentes et vans / sanitaires propres / cuisine propre avec tous les ustensiles qu’il faut + frigo / douches chaudes (payantes : 50 c les 5 minutes) / wifi payant (2 $).
  • Cottage $$ à Coromandel : Colonial Cottage
    Je ne connais pas les prix, nous y étions en famille, mais nous recommandons l’adresse, la maison était top !
  • Cottage $$ à Whitianga : Peninsula Motel
    L’extérieur ne paie pas de mine, mais les cottages sont très agréables, avec un beau jardin et une terrasse donnant sur l’extérieur.

• Un resto à tester ?

Le Stocked, à Whitianga. Situé sur la marina, les plats sont originaux et faits maison. Exemple : pizza au potiron, crumble de banofee…

• Notre avis :

La région de Coromandel, avec ses paysages maritimes, ses plages et ses points de vue dominant toute la vallée, le petit village mignon de Coromandel avec ses cottages… bref, une partie du pays qui nous a reposé et que l’on recommande.

[Retour au sommaire]

*

Coromandel —> TONGARIRO

La route pour aller de Coromandel à Whakapapa est vraiment magnifique. Surtout lorsqu’il fait beau !
Nous y avons croisé des milliers d’oiseaux, des tas de lapins et de rapaces. Ainsi que d’intrigants panneaux signalant aux automobilistes de faire attention… aux canards !

Nouvelle Zélande - Nord

Le Tongariro est un volcan actif situé dans le parc national du même nom. En hiver c’est une station de ski, mais il fait aussi partie d’une célèbre randonnée, le Tongariro Alpine Crossing (19,4 km), que nous n’avons malheureusement pas pu faire pour cause de météo désastreuse.
Cet endroit est aussi connu pour avoir servi de décor au Seigneur des Anneaux (dont la fameuse montagne du destin), donc attendez-vous à des paysages remarquables !

Nouvelle Zélande - Nord

• À voir / Randonnées :

  • Taranaki waterfall : randonnée sublime d’une dizaine de kilomètres où vous passerez par plein de paysages différents (cascades, forêts, plaines…), dont une cascade grandiose qui vous offrira un point de vue parfait pour vos photos de profil Facebook (voir les 2 photos ci-dessous qui ont malheureusement été prises par un iPhone).

Nouvelle Zélande - Nord

Nouvelle Zélande - Nord

  • Silica Rapids & Bruce Road : décor du Seigneur des Anneaux pour cette randonnée d’environ 3h. Arrivés au bout de Bruce Road on tombe sur… une route goudronnée ! Il faut donc faire demi-tour 😉
  • Cascade de Gollum : je ne me souviens plus du nom exact mais c’est l’endroit qui a servi de décor à la scène du Seigneur des Anneaux où Gollum pêche son poisson. Petite balade facile et très courte.

Nouvelle Zélande - Nord

  • Plein d’autres rando disponibles que nous n’avons pas pu tester faute de temps. Elles sont toutes indiquées sur les papiers de renseignement fournis par votre camping ou par les kiosques d’informations iSite.

• Où aller courir :

Nous sommes allés courir à la randonnée de Taranaki waterfall. Peu de montées mais pas mal de changements de rythme. Environ 8 km (chiffre totalement au hasard et approximatif).

• Où loger :

Camping : Whakapapa Holiday Park (21 $ par personne – réduction de 10 % avec l’application Rankers Camping NZ).
Situé dans le village de Whakapapa / immenses sanitaires propres et douches chaudes illimitées / cuisine propre avec tous les ustensiles qu’il faut + frigo / emplacements tentes et vans / wifi gratuit, environ 250 Mo pour 24h / propose un service de navette aller-retour pour faire le Tongariro Alpine Crossing (35 $ par personne. C’est hors de prix, on est d’accord).
Pensez à y aller tôt car pas mal de monde donc vite pris d’assaut !

Nouvelle Zélande - Nord

• Notre avis :

Un incontournable. Paysages de dingues. Par contre il y fait froid, pensez à prendre des affaires chaudes, même si vous ne faites pas l’ascension du volcan (on a eu une nuit à -3°C au mois de décembre, soit la saison « chaude » chez eux…).
Nous avons croisé très peu de monde pendant les diverses randonnées que nous avons faites, et avions l’impression d’être seuls au monde, ce qui ma foi, était bien agréable.

[Retour au sommaire]

*

TAUPO

Le temps était trop mauvais à Tongariro et il faisait bien trop froid pour nos pauvres petons sous la tente, nous avons donc écourté notre séjour à Tongariro (et loupé l’ascension du volcan) pour partir en direction de Taupo.

Vous allez vous dire que notre parcours en voiture est complètement décousu lorsqu’on voit comment sont agencés les endroits, et vous avez raison. Mais c’est qu’on a fait quelques parties en famille (Rotorua & Coromandel) donc il a fallu qu’on remonte notre chemin pour se retrouver plus haut que nous étions descendus.

Nouvelle-Zélande : Nord

Taupo est une ville située en face d’un lac du même nom, et qui a pris la place d’un ancien cratère de volcan. C’est une région plutôt tranquille (mais j’ai envie de dire, comme PARTOUT en Nouvelle-Zélande) et vous pourrez y faire pas mal de sports nautiques.

• À voir / randonnées :

  • Huka Falls : Le départ se fait à Spa thermal Park (sources chaudes qui se jettent dans la rivière, apportez votre maillot si vous voulez en profiter !). Vous marchez au bord de l’eau jusqu’à arriver aux fameuses chutes d’eau qui sont vraiment belles.
  • Aratiatia : vous pouvez l’emprunter une fois arrivés à Huka Falls. Belle rando en forêt, au bord de la rivière jusqu’aux cascades d’Aratiatia.

Nouvelle Zélande - Nord

Nouvelle Zélande - Nord Nouvelle Zélande - Nord

• Où aller courir :

Le chemin Aratiatia est top ! Environ 10 km, presque pas de montées, et très tranquille, surtout le matin. Plusieurs points de départ disponibles.

• Où loger :

Attention, GROS coup de coeur !
Le camping de Wairakei Thermal Valley (17 $ par personne – 10 % de réduction avec l’app’ Rankers Camping NZ) : grand espace vert où vous pouvez poser votre tente ou votre van où bon vous semble, et au milieu des animaux de la ferme en liberté : lamas alpagas, poules, canards, paons, et le fameux Mouton Rigolo <3
Je suis tombée en amour devant ce petit mouton complètement fou et épileptique qui passe son temps à faire des bonds et à suivre ses potes les lamas (voir la vidéo un peu plus bas).

Les animaux ici ne sont absolument pas farouches et viendront volontiers entre vos pattes. Les poules sont d’ailleurs particulièrement grasses et gloutonnes.

À part ça il y a tout ce que vous voulez dans ce camping : cuisine avec frigo, sanitaires propres et douches chaudes illimitées, et même un petit café resto tout en haut, tenu par le gérant du camping, un homme à l’accent campagnard bien profond mais drôle et assez pince-sans-rire.

Le proprio vend des graines pour nourrir ses animaux, n’hésitez pas à lui en prendre et vous deviendrez le meilleur ami du Mouton Rigolo qui vous suivra partout, ce qui vous donnera l’occasion de constater à quel point sa laine est douce et son visage est cute à mourir (mais ne vous emballez pas trop, il ne vous aimera jamais plus que moi. Hé oui, déso).

Amour unilatéral par contre pour celui du paon qui vous courra après jusqu’à ce que le sachet soit vide et que vous aurez du mal à semer.

• Notre avis :

Passez le bisou à mon Mouton, il me manque terriblement.

[Retour au sommaire]

*

Taupo —> ROTORUA

Rotorua est une ville à l’odeur omniprésente de soufre et qui se trouve dans la région de Bay of Plenty.
Cette ville a la particularité d’abriter une importante zone géothermique qui se traduit par de nombreuses étrangetés comme des lacs acides vert fluo, des geysers de boue et autres trucs bizarres et chauds sortis de terre.

Nouvelle Zélande - Nord Nouvelle Zélande - Nord

• À voir / randonnées :

  • Wai-O-Tapu : il va vous falloir craquer votre portefeuille pour visiter la principale attraction de la ville, le parc Wai-O-Tapu.
    Vous y trouverez des  tas de particularités géothermiques, certaines d’un intérêt moyen, d’autres particulièrement remarquables comme la fameuse Champagne Pool (le cratère rouge et bleu sur les photos).
    Vous pourrez aussi assister à la re-création d’un geyser au moyen d’un bloc de savon, présenté à la mode Disneyland par un animateur avec un micro (début de l’attraction à 10h30).

  • Blue Lake : cette petite randonnée de 5,5 km autour du lac Tikitapu est tranquille et facile. Vous longez le lac (sans d’ailleurs beaucoup le voir), en passant par une forêt qui l’entoure.
  • Rainbow Mountain : randonnée d’environ 7 km aller-retour qui vous amène à un lac bleu clair aux nombreuses émanations de soufre et vous fait voir des falaises rougeâtres (bon, pas grandement impressionnant, mais la rando est sympa). Quelques bonnes montées à prévoir (mais qui dit montées, dit descentes, hein !).

Nouvelle Zélande - Nord

  • Les Mud Pool : truc vraiment bizarre et pas très ragoûtant mais qui a la particularité de vous laisser bloqués dessus des heures durant.
    Les mud pool sont en fait des bains de boue bouillonnante où s’échappent des grosses bulles, parfois des petits geysers.
    Bien entendu, vous ne pouvez pas vous y baigner, espèce de malades ! Mais c’est très curieux à observer, difficile à photographier, et on y passe facilement 10 minutes à bloquer devant sans trop comprendre pourquoi, d’ailleurs.

  • The Redwoods Forest : magnifique et très grande forêts de séquoias, les Redwoods, et de grands pins. Vous avez tout un tas de randonnées à faire là-dedans, le décor est assez mystérieux genre Petit Chaperon Rouge, et les arbres sont beaux et impressionnants.
    Vous remarquerez en touchant l’écorce à quel point celle des séquoias est molle et friable comme des fils de laine agglomérés, tandis que celle des pins est plus solide.

Nouvelle Zélande - Nord

  • L’Église Maori et ses alentours : elle a le mérite, elle, d’être gratuite. Vous avez une jolie église à visiter, et apparemment d’autres trucs genre maison communale mais elle était fermée quand nous y étions.

Nouvelle Zélande - Nord Nouvelle Zélande - Nord

• Où aller courir :

La forêt des Redwoods est sans conteste un des meilleurs spots que nous avons faits comme running ! Le chemin est quasiment plat, mou puisque sur la terre humide de la forêt, et vous avez l’impression d’être au milieu de nulle part dans une forêt enchanteresque.
Vous avez en plus le choix sur les parcours, selon la distance que vous voulez faire.

Nouvelle Zélande - Nord

• Un resto à conseiller ?

  • Le « Terrace Kitchen », dans la ville de Rotorua : nous avons seulement pris un goûter, avec des scones et un chai latte particulièrement bon. La déco est sympa et tendance et la carte des plats donnaient vraiment envie. Par contre ne comptez pas sur le wifi !
  • « Indian star » : un resto indien super bon ! Le personnel est en plus fort sympathique.

• Où loger :

Pas de camping pour nous cette fois puisque nous étions en famille.
Nous avons logé dans le New Castle Motorola Lodge qui était très propre et bien, avec une cuisine et des lits moelleux (et une énorme baignoire à bulles).

• Notre avis :

Il faut s’habituer à Rotorua et son air chargé en soufre, mais la ville regorge de choses à faire : il serait dommage de rater Wai-O-Tapu même si c’est cher, parce que la Champagne Pool est un spot terrible pour faire des photos !
De plus la forêt des Redwoods est splendide et vaut la peine d’être vue.

[Retour au sommaire]

*

Rotorua —> EKETAHUNA / GREYTOWN

Situés à côté de la forêt de Tararua, ces deux villes sont d’une grande tranquillité et vous offrent un paquet de randonnées à faire.

• À voir / randonnées :

  • La forêt de Tararua : propose plusieurs balades et grandes randonnées de plusieurs jours où vous pouvez loger dans des huttes sur votre passage.
    Nous avons fait celle qui s’appelle « Blue Range Hut » d’environ 3h30 pour seulement… 3,6 km !
    Hé oui, ça grimpe vraiment sec !
    Par contre ça vaut le détour, toute la rando se fait dans une grande forêt donc vous escaladez des racines, des roches, passez au dessus de ruisseau… pour le cardio c’est top, et pour les yeux aussi puisqu’arrivés au sommet vous avez une vue à 360° en montant sur un grand rocher. Et là, on se rend compte qu’il n’y a strictement rien autour à part de la forêt !
    Arrivés jusqu’à la hutte, vous pouvez pique-niquer et laissez vos impressions dans un petit carnet de route que vous trouverez à l’intérieur (vous avez même le droit d’écrire « merci déclic & des claques pour le bon plan 😉 )

Nouvelle Zélande - Nord

Nouvelle Zélande - Nord

  • La réserve de Kaitoke : encore un lieu de tournage du Seigneur des Anneaux puisque Rivendell, alias Fondcombe la ville des Elfes se trouvait dans cette réserve.
    Il va vous falloir par contre user de beauuuuucoup d’imagination vu que tout le décor a été retiré pour laisser les lieux intacts…
    Nous avons fait une petite balade facile de 2 km, la boucle de Swing Bridge Track puis la marche de Terrace Walk (1,3 km). Vous traverserez un pont suspendu et aurez vue sur la rivière qui a aussi servi de lieu de tournage pour le passage où Arwen s’échappe à cheval pour fuir les cavaliers noirs (épisode 1 je crois).
    Vous avez aussi la Norbett Creek Loop, une boucle de 4 km où vous passerez votre temps à grimper alors accrochez-vous !

• Où aller courir :

Toujours dans la réserve de Kaitoke, vous pourrez aller courir sur la Pakuratahi River Walk. Quelques montées un peu pénibles mais le décor est agréable. 6 km environ si vous faites deux fois l’aller-retour.

• Où loger :

  • Le camping de Eketahuna (il y en a un seul) à seulement 7 $ par personne. Vous pouvez poser votre tente/van où vous voulez.
    Sanitaires propres et spacieux un peu comme à la maison, avec une pièce qui fait douche (chaude et illimitée) + WC + lavabo / cuisine équipée mais sans frigo.
  • À Greytown, le camping Greytown Campground (il n’y en a aussi qu’un seul). Douches chaudes et illimitées, cuisine un peu cracra et grande aire ombragée où l’on s’installe où l’on veut. 14 $ par personne.

• Notre avis :

Un spot reposant et peu touristique pour faire une petite pause avant de rejoindre Wellington et ne pas enquiller trop de km d’un coup.

[Retour au sommaire]

Nouvelle Zélande - Nord

*

Eketahuna / Greytown —> WELLINGTON

C’est dans cette ville portuaire et venteuse que vous pourrez prendre le ferry pour rejoindre l’île du Sud.

Nous n’avons pas fait grand chose puisque nous avions qu’une après-midi à tuer avant de prendre notre ferry, mais nous avons bien entendu été au musée de Te Papa qui a l’avantage d’être vraiment chouette et d’être en plus gratuit.
Il est très grand (5 étages il me semble) donc ayez du temps devant vous !
Au pire, faites une petite pause pour aller manger quelque part ou prendre un goûter (dans la Cuba Street par exemple), puis retournez-y pour faire la suite, histoire de ne pas faire d’overdose, parce qu’il vaut la peine qu’on y passe du temps.

Pour manger, on vous conseille un succulent Indien juste à côté, Great India (141 Manners Street) qui fait des menus à 12 $ le midi (un plat + un nan + un riz au choix).

[Retour au sommaire]

Nouvelle Zélande - Nord

 

EXTRAS

Étrangetés néo-zélandaises :

• Tout est fermé tôt. Genre, vraiment tôt.
Pour vous donner une idée, le soir du 31 décembre, qui plus est un samedi, les cuisines ont fermé à… 21h30.
Une fois aussi nous n »avons pas pu dîner à 19h30 pour cause, encore, de cuisines déjà fermées (un week-end !!).

• Impossible d’acheter une bouteille d’alcool sans devoir dégainer votre passeport et celui des personnes qui vous accompagnent. L’alcool est apparemment interdit avant 25 ans.

• Le magasin Pack’n’save, un truc étonnant, savant mélange de Leader Price et du hangar Ikéa où vous récupérez vos meubles. En gros, de la nourriture pas chère et présentée en grosse quantité dans une sorte de grand hangar. Un lieu détestable mais qui au moins n’est pas cher.

TIPS :

• Il est franchement difficile d’avoir le wifi en NZ.
Déjà très peu de camping en ont. Ou alors c’est payant au méga-octet, ou alors quand c’est gratuit vous avez un nombre de minutes limitées ou de méga octets précis.
Vous pouvez par contre squatter les : Warehouses, Foursquare et hypermarchés New World pour y avoir accès gratuitement et sans limite.
Il y a aussi, paraît-il, les bornes Stark (les roses et les vertes, qui ressemblent à des cabines téléphoniques) mais ça n’a jamais fonctionné pour moi.

• Vous trouverez tout votre matériel de camping pas cher au Warehouse, ce grand magasin rouge type foirfouille (en un peu mieux quand même) où il y a tout un tas de choses, même de la nourriture et des fringues.

Applications indispensables : vous trouverez tout un tas de camping et de choses à faire, ainsi que toutes les stations essences, douches, supermarchés, WC etc, sur les applications CamperMate et Rankers Camping NZ (gratuites).

• Essayez de faire le plein d’essence avant qu’il ne vous reste qu’1/4 dans le réservoir, parce qu’il n’y a pas assez de station. Sachez aussi que l’île du Sud est plus chère en essence que l’île du Nord, donc faites le plein avant de redescendre.

 

Pour voir toutes nos vidéos 30 secondes en Nouvelle-Zélande, c’est par ici
La suite de l’article, sur l’île du Sud est ici.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas dans les commentaires 🙂

 

Please follow and like us:

6 Comments

  1. Sympa, cet article bien documenté de découverte de l’île du nord. La Nouvelle-Zélande est un pays qui fait rêver, c’est clair. Vivement la suite…

  2. J’ai pas encore vu votre itinéraire mais j’ai trop envie de réagir sur la partie « Néo-Zélandais », on dirait que tu parles des américains… OUPS
    Sinon love love Coromandel et Rotorua
    Et aussi la queue toute mignonne que tu tiens entre tes doigts et qui ressemble à une fougère, ou ne serait-ce pas l’inverse ? Incroyable en tout cas !

    • Coucou Lauriane ! Oui mais carrément ! On a trouvé qu’ils faisaient vraiment américain dans leurs façons de vivre… et british dans leur « froideur ».
      La petite queue toute mimi c’est une bébé fougère^^

  3. I truly appreciate this post. I’ve been looking all over for this! Thank goodness I found it on Bing. You’ve made my day! Thanks again! eceekebdfbakbekf

  4. This is a great blog, would you be involved in doing an interview about how you created it? If so email me! egdgadebdcefdddb

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *