Koh Rong, est une île située dans le sud du Cambodge, juste à côté de Samloem. Un vrai petit paradis pour tous les jeunes backpackers en quête de soleil, plage et rencontres.

Plages, bières et plancton bioluminescent

Koh Rong

Si nous n’avions pas prévu d’aller sur l’île de Koh Rong Samloem, nous avions encore moins prévu d’aller sur Koh Rong…!
On s’était dit qu’on ferait une seule île et que ça serait bien suffisant.
Ce n’est qu’au retour de Samloem, lorsque nous avons pris le bateau pour nous ramener sur le continent, partant ensuite en direction de Kep et de Kampot, que nous avons fait escale à Koh Rong tout-court pour récupérer d’autres passagers.

Et là :

Mais !?… Mais ça a l’air trop bien cette île !!!!

 

Koh Rong

On s’est regardés, on a hésité. Est ce qu’on prend nos sacs et on descend du bateau ? Ou tant pis, on fait comme on a dit, on part sur Kep ?
On regardait les tas de bars, de resto sur le sable, on entendait les basses d’un Dj sortir du fond d’un pub, des gens allongés sur le sable avec un verre à la main, des petits food trucks qui vendaient des mango shakes
Des gens ! Du bruit ! Nous qui ne rêvions que de calme et de tranquillité en arrivant à Samloem, voilà maintenant qu’on avait qu’une envie, retrouver un peu de civilisation.

L’hésitation a été trop longue, le bateau est reparti.

Mais quand même….

Koh Rong

Allez, adieu, hein !

Alors après avoir terminé les plantations de poivre et tout le tintouin de la région de Kep, après avoir mangé du crabe et s’être goinfré de poivre vert cueilli sur l’arbre, on a repris un ticket de fast boat aller-retour, on a booké une guest house et hop, on s’est jeté dans le bateau pour aller visiter cette petite merveille qui nous travaillait l’esprit depuis trois jours.

On voulait y rester deux nuits… on y est resté 6.

Koh Rong

Que faire à Koh Rong ?

☻ Un Boat Trip !!

Plusieurs guests proposent différents tours, renseignez-vous, mais globalement ils sont à peu près tous pareils, à quelques dollars près. Celui que nous avons pris était proposé par notre guest house Dragon Den, et coûtait 10 $ par personne.

Que je vous raconte ce tour :
– SNORKELING : on part en bateau à 13h direction une mini île pas très loin, où on pose l’ancre quelques temps pour y faire du snorkeling. Beaucoup de coraux, de gros oursins, quelques poissons. Rien de sensationnel en terme de snorkeling, mais c’est toujours sympa quand même (les masques et tubas sont fournis à bord si vous n’en avez pas).
– FISHING : après ça on se pose en plein milieu de la mer, et hop, on est partis pour une heure et demie environ de pêche : chacun a son rouleau de fil de nylon avec deux hameçons au bout, sur lesquels on accroche un morceau de calamar et hop, on lance ça dans l’eau, et on attend. Pas longtemps. Vraiment pas longtemps.
Ça mord à tout bout de champs, à vitesse grand V, et le bateau se remplit de poissons de différentes tailles que chacun pêche. Et c’est à qui ramènera le plus gros ! On essaie de remettre les plus petits à l’eau, la gueule déchirée par le hameçon, ça fait mal au cœur, mais bon, dans l’eau ils sont sûrement mieux quand même qu’agonisant sur le sol.
– CHILING: direction ensuite l’île de Samloem (oh, tiens !) sur une plage que nous ne connaissions pas, pour se poser un peu et chiller dans l’eau pendant que nos esclaaaves font cuire le poisson au barbecue dans le bateau.
– LUNCH : accrochez-vous, visiblement ici ils ne connaissent pas le principe formidable qui est de vider un poisson. Donc tous les petits poissons que vous avez pêchés et que vous aller manger sont pleins. Pleins de trucs, d’organes, quoi.
Et puis c’est à la bonne franquette hein ! Pas de couverts, rien, faut mettre les doigts dans les entrailles et déchiqueter la chair comme le petit homme préhistorique qui sommeille au fond de vous.
Déjà que j’avais eu de la peine à les voir tous étouffer sur le bateau, c’était trop pour moi, je n’en ai pas mangé, préférant jeter mon dévolu sur les brochettes de légumes.
– SUNSET : une fois le ventre bien plein (ou vide pour moi), on part au milieu de l’eau assister au coucher de soleil. Comme il y a tellement de courant, le bateau tourne, alors rassurez-vous, qu’importe le côté où vous êtes assis, vous aurez le droit au paysage.
– PLANCTON BIOLUMINESCENT : et ça c’est clairement la meilleure partie du tour. Forcément, le meilleur pour la fin, hein ?
Donc la nuit est tombée (je situe le décor) et vous allez en pleine mer enfiler vos masques et tubas. Et là, sous l’eau, dès que vous agitez un petit doigt, des milliards de petits points lumineux verts s’agitent autour de vous : les planctons.
Dès que vous bougez, ça vous suit, ça s’agite autour de vous dans le noir de la mer. Extraordinaire.
En plus avec le noir du ciel et ses milliers d’étoiles, et le noir de l’eau et ses milliers de lumières, vous avez parfois l’impression de ne plus savoir si vous êtes sous l’eau ou dans le ciel. Juste incroyable.
Impossible de prendre des photos, nous n’avions pas de go-pro et il y a de lumière que celle des planctons donc dur pour photographier ou filmer quoi que ce soit.
– RETOUR vers 19h30.

Un conseil : soyez préparés, ça tangue sévère ! Si vous avez le mal de mer concentrez-vous sur un point fixe loin devant vous (un gros nuage, une île au loin…). L’un de nous a même vomi par dessus bord tellement la mer était houleuse. Vous voilà prévenus…!

Koh Rong

Se baigner dans votre immense baignoire :

L’eau est extrêmement chaude, profitez-en. Nous vous conseillons d’aller à la plage de 4K, un peu plus loin du « centre » mais beaucoup plus belle et avec un peu moins de monde vu que les gens ont généralement la flemme de marcher 15 minutes pour poser leurs fesses dans l’eau s’il y en a juste devant eux. Mais vous n’êtes pas « les gens », hein ?
À éviter : se baigner juste devant le « centre-ville » (je ris intérieurement en écrivant ce mot…), c’est-à-dire le banc de plage qui se trouve devant toutes les guesthouses et les bars parce que c’est là où sont déversées les eaux usées. C’est la « plage-caca », si vous préférez. Moyen, quoi.

Manger et boire. Et faire la fête :

Il y a le choix ! Western food, italien, cuisine cambodgienne, végétarienne etc,. Idem pour les bars, l’alcool est très très bon marché, la bière moins chère que l’eau.
Le soir il y a pas mal d’animation, je suppose qu’il y en a encore plus en haute saison. Beaucoup de backpackers, de jeunes surtout. Mais l’ambiance y reste bon enfant, nous n’y avons pas vu de « débordement » (je ne parle pas de la mer, hein).
Attention, l’alcool est dangereux pour la santé, consommez 5 fruits et légumes par jour et mangezbougez. De rien.

 Ah oui, et pour les amateurs de marijuana, vous pouvez fumer sur l’île, « tant que les policiers ne vous voient pas ».
Comme il y a pas mal de fumeurs à Koh Rong, vous pouvez même acheter comme à Amsterdam des « pré-roll ». Ainsi que des space-cookies, car la cuisine au cannabis est autorisée au Cambodge.
Je n’ai rien testé de tout ça donc ne pourrais vous renseigner plus, mais j’ai vu que le bar resto « Le vagabond » à côté de notre guest house Dragon Den propose ces machins là.

Retourner voir les planctons bioluminescents au bout de l’île :

Par bonheur, pas besoin forcément de re-payer un boat tour (ou juste un tour de nuit à 5 $) pour voir de nouveau les petites lumières vertes.
Vous pouvez vous rendre au bout de la plage principale, après la guest house avec les maisons dans les arbres (oui, il y a des bungalows dans les arbres, je sais c’est génial, mais c’est plus cher. Forcément.). Trouvez une partie pas trop éclairée et aventurez-vous dans l’eau. Il y en a moins qu’en plein milieu de la mer avec 0 lumière, mais quand même, ça vaut le coup d’aller jeter un deuxième œil.

Koh Rong

Où manger à Koh Rong ?

 Petits déjeuner pas chers au Koh Lanta (lol…) : pour 3 $ vous avez un bol de fruits ou des œufs, une baguette de pain maison (pain type panino), un thé ou un café. Il se situe à côté de la guest Dragon Den.

☻ Three Brothers : ils proposent de bons plats pas chers, ainsi que des gros bols de fruits coupés avec du yaourt et du muesli pour 3,50 $.

☻ Da Matti ? resto italien qui se trouve sur un des pontons en bois, tout au bout. On y mange des pâtes fraiches et des gnocchi faits maisons dans les 6 $.

☻ Chaï Family, situé sur le 3e ponton : très très bon marché ! Ils font notamment des sandwiches au thon super bons à 1,50 $, ainsi que des plats typiques cambodgiens tels que lAmok, plat de poisson ou de viande au lait de coco servi avec du riz.

☻ Bamboo, qui propose uniquement des pizzas, cuites au four à bois.  6 $ la pizza. Peu de choix (genre 4 sortes de pizzas) mais bonne adresse pour changer un peu du riz.

☻ Le food-truck de fruits shake à côté du Three Brothers : c’est une petite dame cambodgienne qui tient ça dans une sorte de petite roulotte juste devant les tables du Three Brothers. Ses fruits sont toujours très bons et mûrs comme il faut et ne coûtent qu’1 $.

☻ Le skybar : un bar qui sert les mêmes trucs que tout le monde mais qui a la particularité de se trouver à flan de montagne (ce qui signifie qu’il faut grimper plein de marches hautes pendant pendant 5 bonnes minutes… oui je sais, mais vous n’êtes pas des moules, allez). Il y a donc une vue magnifique sur la plage, et pour ça, ça vaut quand même le détour.

Koh Rong

Où dormir à Koh Rong ?

Si comme nous vous avez un petit budget, allez au Dragon Den.
Les hôtes, un jeune couple de Québécois de Montréal, sont vraiment charmants et aux petits soins. Ils sont très bavards et adorent discuter avec les backpackers qui logent chez eux.
Les chambres doubles possèdent une salle de bain et un ventilateur pour 12 $ mais ils ont aussi des dortoirs dans un autre bâtiment derrière.
Moins de bruit ici que dans d’autres guest houses car le bâtiment est en béton et non en bois, et qu’elle est située un peu sur le côté.
Ils font aussi bar et ont notamment une bière maison que je vous conseille vivement de goûter.

Ah oui, ils ont un rétroprojecteur dans la partie bar, ce qui nous a permis de faire une soirée Game Of Thrones où ils ont projeté le dernier épisode en cours de la saison 6. Plutôt sympa (même si c’était en anglais sans sous-titre et qu’on n’a pas tout compris…).

Koh Rong

Pour terminer…

Bref, vous l’aurez compris, Koh Rong est beaucoup plus animée et festive que sa sœur Samloem, surtout en haute saison.
On y va donc pour ses belles plages et pour aller faire la fête entre touristes, en respectant tout de même les habitants de l’île et les coutumes locales (on ne se trimballe pas en maillot dans le village, par exemple). Je vous dis ça pour préciser que ce n’est pas juste une île « créée » pour la fête et les touristes, mais une « vraie » île habitée par des locaux, avec des écoles, ce genre de trucs normaux.

Si vous voulez participer à l’amélioration de l’île, une association existe « Friends of Koh Rong » qui aide à financer des dispensaires médicaux, nettoyer les plages, soigner les animaux de l’île, etc… De nombreuses boîtes à sous se trouvent dans les guest houses si vous voulez mettre quelques dollars.

Une autre plage se trouve de l’autre côté de l’île, Long Beach, accessible après un petit trek d’environ 45 minutes dans la jungle. N’y allez pas en tong !!
Et surtout, évitez de sortir dans la jungle la nuit : si l’île s’appelle Koh Rong, qui signifie île aux serpents, c’est qu’il y a des cobras qui se baladent la nuit dans la jungle quand plus personne n’est là pour tambouriner des pieds sur les cailloux.

Pour le reste de votre séjour, vous pouvez définitivement oublier vos chaussures dans un coin de la chambre… tout le monde se balade pieds nus, tout est sur la plage pratiquement. Ça fait un peu hippy, certes, mais rien de plus agréable que de vivre pieds nus sur le sable…

 

Et un petit aperçu de 30 secondes :

 

 

 

 

Please follow and like us:

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *