Hoi An, calme et coquetterie

Vieille ville de Hoi An

vietnam map

Je ne vous cacherai pas que c’est avec un peu de désespoir suite à notre début de périple au Vietnam que nous avons atterri à Hoi An. De ce que nous avions lu, on nourrissait de grands espoirs dans cette ville réputée comme paisible et surtout calme, du fait que les voitures et les deux roues sont interdits dans le quartier de la vieille ville à partir d’une certaine heure le matin, et ce jusqu’au soir.
C’est aussi dans cette ville que se trouve le fameux Rosie’s cafe (lire notre article à ce sujet), donc nous avions vraiment hâte de descendre jusqu’à Hoi An.

Et nous n’avons pas été déçus !

Vieille ville de Hoi An

Vieille ville de Hoi An

culture-confiture

Bien évidemment, tout le charme de cette ville se concentre dans la vieille ville, quartier historique classé au patrimoine de l’UNESCO et constitué de superbes maisons de style japonais, français ou chinois, de lampions de toutes les couleurs, et d’une rivière centrale.
Pour la petite histoire, Hoi An, anciennement ville coloniale française appelée Faifo (déformation de Hai Phô’, qui signifie marchand de bord de mer), a prospéré au XVe siècle grâce au commerce de la soie, étant située sur l’axe maritime de la route de la soie. Son activité a ensuite décliné au profit de la grande ville d’à côté, Da Nang (ville possédant d’ailleurs un aéroport).

Elle possède aussi un très joli pont pagode japonais, avec à chacune des extrémités un couple de statues de chiens et à l’opposé un couple de singes, délimitant à l’époque du XVe le quartier chinois d’un côté et japonais de l’autre : la construction fût commencé pendant l’année du singe pour terminer l’année du chien.
Les maisons construites principalement avec une pierre très noire (le jaquier) sont pour beaucoup recouvertes de peinture jaune. Vous pouvez acheter un pass vous permettant d’avoir accès à quelques unes des anciennes maisons (il y en a en tout 844 répertoriées pour leur intérêt historique et architectural) et de les visiter pour, je crois, 100 000 dongs (un peu moins de 4 €).

Vieille ville de Hoi An

Vieille ville de Hoi An

Flâner au milieu des ruelles étroites à la vénitienne, dans les petites boutiques de confection de soie ou de lanterne, s’asseoir au bord de l’eau pour regarder les gens passer, déguster un mango cake (voir plus bas) acheté à un vendeur ambulant, suivre un cours de cuisine… tout est chouette à faire à Hoi An. Cette ville a un charme dingue, et encore plus la nuit, quand brillent les lanternes aux maisons et au milieu des rues.

Full Moon Eve

Full Moon Eve

Lorsque nous y étions, nous avons eu la chance d’y être pendant la pleine lune, soir où la vieille ville éteint entièrement son éclairage pour ne laisser que les lanternes et les lumignons vendus dans la rue et déposé ensuite sur la rivière. Événement qui n’arrive que tous les 28 jours 🙂

Cette soirée était juste magique et magnifique.

Je vais d’ailleurs de ce pas vous bombarder de photos.

Full Moon Eve

Full Moon Eve

Full Moon Eve

Full Moon Eve

 

Où manger à Hoi An ?

Foncez manger un banh mi à Banh Mi Phuong, ils ne coûtent que 20 000 dongs (soit 80 centimes d’€) pour ceux au poulet que nous prenions tout le temps, ils sont vraiment très très bons ! Nous en prenions 2 chacun à chaque fois. C’est servi très rapidement, vous pouvez prendre à emporter ou vous installer dans la salle de restaurant à côté.
EDIT : ce food truck est connu jusqu’en occident, car un célèbre chef cuisinier dont j’ai oublié le nom en a parlé dans une émission télé…

Chez Hi, de l’autre côté du pont, un peu excentré des autres restos au bord de la rivière. Ça ne paie absolument pas de mine, je vous préviens, mais c’est super bon, pas cher, et ils proposent les fameuses cooking class que nous avons testées.
Je vous conseille de prendre un Cao Lau, spécialité de la ville d’Hoi An, et profitez-en vous n’en mangerez pas ailleurs malheureusement, car c’est succulent. Goûtez aussi leur pho (matez-moi cette jolie soupe).

le pho

Allez tester un plat vietnamien typique et unique (ils ne proposent que ça) chez Bale Well (qui tire son nom d’un puits très connu à Hoi An à l’époque, et où les gens venaient boire) : des galettes très fines de riz dans laquelle vous rajoutez des légumes, de la viande de brochette, un nem et des plantes aromatiques. Vous roulez le tout en vous en mettant plein les doigts, puis vous trempez votre machin chose dans une sauce au satay.
Ça ne manquera pas de faire rigoler la patronne, qui vous montrera comment on fait pour faire tenir tout ça sans que ça déborde. Qui vous montrera même deux fois, parce que vous n’aurez toujours pas réussi.

Par contre, ne prenez pas de cocktails chez eux, visiblement ils mettent le contenu d’une cuillère à café d’alcool dedans.

source : flikr de Colin Lam

Vous pourrez aussi prendre un « european breakfast » avec un croissant dedans (bon, ça n’égale évidemment pas les nôtres) au Tam Tam Café pour 88 000 dongs (soit 3,40 €).

Surtout, ne quittez pas Hoi An sans être allé boire un smoothie ou un café filtré pendant 8h au Rosie’s cafe, coffee shop tenu par deux adorables vietnamiennes de 24 ans, qui font des cookies à se damner. Vous pouvez d’ailleurs lire notre portrait d’elles ici, leur histoire vaut vraiment la peine d’être lue croyez-moi !
Le lieu est en plus terriblement calme et reposant, dans la vieille ville vers le pont pagode japonais, mais dans une rue qui coupe donc difficilement trouvable sans plan, il faut bien le dire.

Rosie's cafe

Si vous aimez les petites douceurs sucrées, arrêtez vous auprès des vendeurs ambulants de Mango cake : comme son nom l’indique, il n’y a absolument pas un gramme de mangue dedans. Par contre vous y trouverez à l’intérieur, à la façon des mochis japonais, une pâte composée de cacahuètes et de sucre (beaucoup. Interdiction absolue aux diabétiques). L’extérieur est une sorte de boule farineuse et élastique sans vraiment de goût mais la texture est vraiment agréable.

C’est succulent !

Vous pourrez en avoir 2 pour 10 000 dongs (40 centimes d’euros).

Mango Cake

 

Où dormir à Hoi An ?

Nous avons logé pendant 3 nuits dans un hôtel vraiment très charmant, tenu par deux sœurs sympas et souriantes : le B’Lan homestay.
Pour 10 $ la chambre nous avions la clim, un lit King Size, une salle de bain privative avec… wait for it : une baignoire !
Nous y avons très bien dormi, c’est calme même si pas dans la vieille ville.
Le dernier jour on nous a même offert le petit déjeuner (à cause de notre climatiseur qui gouttait au sol… bon, faut bien qu’il y ait un couac, hein).

B'Lan homestay

admirez les jolies petites étoiles et les fleurs qu’elles ont rajouté sur leur photo booking. C’est-y pas mignon.

Que faire à Hoi An ?

Louez un scooter et partez à Da Nang visiter les Marble Mountains, groupement de 5 montagnes de marbre et de calcaire représentant les 5 éléments et abritant différents temples bouddhistes cachés dans des grottes naturelles.
Vous pouvez aussi visiter le Marble Temple sur la montagne Thuy Fils, la plus grande des 5, pour 15 000 dongs par personne (soit 60 centimes d’euros) où vous trouverez différents temples, grottes, pagodes, points de vue etc (c’est assez grand et il faut grimper un peu, essayez d’éviter les tongs, le marbre glisse beaucoup).

Marble mountains

Temple

Marble Temple

Si vous avez des envies de plage, allez faire un tour à la plage de Cua Dai (à 4 km du centre ville), celle qui est la plus connue et la plus touristique ; ou bien à la plage d’An Bang (4, 5 km du centre), la plage dite des expat’. Les deux ont un parking payant pour les vélos et les scooters (10 000 dongs). Les deux plages sont entourés de bars, restos et de resorts.
Apparemment, une petite nouvelle aurait fait son apparition, la Hidden Beach (demandez votre chemin à votre hôtel, il semble qu’elle soit peu indiquée).

À Hoi An les cours de cuisine sont typiques et beaucoup de restos en proposent. Moyennant une somme qui diffère selon les endroits, vous pourrez préparer divers plats locaux et les déguster ensuite. Nous vous conseillons de suivre ceux tenus par le restaurant Hi : plus d’infos sur notre article.

Comme dit plus haut, vous pouvez visiter les anciennes maisons de la vieille ville en achetant un pass. Hoi An étant aussi réputée pour sa soierie, de nombreux magasins proposent de réaliser des vêtements sur mesure (et aussi des chaussures).

Voilà, pour résumer, Hoi An est un un havre de calme et de coquetterie au centre du Vietnam et vous n’avez qu’une chose à faire : y aller !!

Full Moon Eve

Hoi An

Vieille ville d'Hoi An

Hoi An

Full moon eve

 

 

 

2 Comments

  1. Article très intéressant. Parmi les activités à faire à Hoi An, j\’ajoute deux choses:
    – Hoi An est connue pour ses nombreux café. Pour ceux qui sont sensible à la notion de tourisme solidaire, pourquoi pas frapper la porte du Reach Out Café.
    – Le Kayak a été lancé en février 2017. C\’est un moyen inédit de découvrir la rivière Thu Bon. Ce qui est génial avec cette activité, c\’est de participer à un ramassage de déchet pour une bonne cause. J\’ai un article sur le kayak à Hoi An : http://www.indochine-en-profondeur.com/2017/06/le-kayak-a-hoi-an-pour-une-bonne-cause.html

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *