Birmanie insolite : On vous donne ici quelques situations qui peuvent vous paraitre étranges, mais qui sont tout à fait normales ici en Birmanie. Ces quelques clés vous permettront de mieux comprendre ce pays.

 

le saviez-vous

1 / Le longyi

La plupart des hommes en Birmanie porte le longyi, une espèce de jupe longue en tissus épais arrivant généralement aux cheville ou aux mollets et qu’ils nouent devant.
Exit les pantalons !
De plus, certains jeunes garçons se mettent du vernis aux mains et aux pieds et arborent du rouge à lèvres.

longyi

2 / Le Thanakha

Cette espèce de poudre jaunâtre que vous verrez sur toutes les joues des femmes de tous âges, des enfants et des jeunes garçons s’appelle le thanakha. On l’obtient en frottant un morceau d’arbre du même nom avec un peu d’eau.
Véritable parure pour les femmes qui s’en servent comme maquillage, cette poudre a aussi beaucoup de propriétés, comme celles de protéger des UV, des moustiques ou de soigner l’acné (et ça donne un petit coup de frais très agréable quand on l’applique).

Lac Inle

 

3 / Conduite à droite pour volant… à droite !

La majorité des véhicules en Birmanie ont le volant à droite alors que la conduite se fait elle aussi à droite, comme en France : l’ancien général Ne Win décida de changer le sens de circulation sur les conseils de son astrologue qui lui prédit que cela lui porterait chance.
Surprenant et peu pratique, cela donne néanmoins du boulot aux birmans puisqu’il faut être deux pour conduire un bus : le deuxième aidant le conducteur à doubler !
La plupart des voitures en Birmanie étant des secondes mains japonaises, je doute que les birmans puissent râler et demander aux japonais de changer leur sens de conduite pour leur faciliter la vie…

4 / Les Birmans n’ont pas de nom de famille

Ils ont seulement un prénom, ou plusieurs surnoms mais pas de nom de famille. Leurs prénoms sont basés sur le jour de la semaine où ils sont nés, ainsi que sur leurs traits de caractère ou les dires des astrologues.
Ainsi, toutes les personnes nées un jeudi ont leur prénom qui commence par la même syllabe.

Il suffit donc à un Birman de demander son prénom à quelqu’un pour connaitre son jour de naissance mais aussi son signe astrologique.
De toute façon, ils ont la possibilité de changer leur prénom par la suite, si cela ne leur plait plus !

5 / Un sourire sanguinaire

Des tâches rouges par terre, partout sur le bitume… Brrrrr, du sang ? Non, ce ne sont que les Birmans qui crachent ! Ok, mais quoi ?
De la noix d’arec, de la chaux (oui oui…) et de la feuille de bettel (qui enveloppe le tout) le tout plié, vendu dans la rue et mâchouillé toute la journée par 99,9 % des Birmans, qui recrachent ensuite leur salive par terre dans une rasade rouge sang qui imbibe définitivement le sol.
Stimulant comme le café, même enivrant après plusieurs, cette mixture a aussi la faculté de rendre leur bouche rouge et de leur pourrir les dents.

Gare aux sourires édentés et rougâtres, c’est assez effrayant au début…

Sourire rouge

6 / Pas de motos à Rangoon

Interdiction de conduire une moto ou un scooter !

En même temps, quand on voit l’anarchie totale dans laquelle se fait la circulation, on comprend un peu…
À Bagan, elles sont aussi interdites mais seulement pour les étrangers qui ne peuvent conduire que des vélos ou des ebike, des sortes de scooters électriques qui foncent à toute vitesse : 40 km/h en pointe de vitesse !

Bagan

7 / Huit jours de la semaine

La semaine en Birmanie est séparée en huit jours. Le mercredi est coupé en deux : mercredi matin et mercredi après-midi, car c’est le jour de la naissance de Bouddha (oui…? Et donc…? Ne me demandez pas pourquoi, je ne sais pas, c’est la seule explication que j’ai eue).
L’astrologie birmane, très importante comporte 8 signes qui correspondent aux 8 huit jours de la semaine mais aussi aux 8 points cardinaux, aux 8 énergies planétaires et aux 8 animaux (éléphant, dragon, tigre…).

 

Bagan

8 / Il est quasi impossible de parler politique avec un Birman

La Birmanie étant une dictature à ce jour, autant vous dire qu’ils ont peur de se livrer…!

9 / Aung San Suu Kyi

Vous verrez son portrait partout, partout, partout, ainsi que celui de son père Bogyoke Aung San (un monsieur en tenue militaire avec une casquette trop grande pour lui et un visage aux traits fins). Une vraie figure dans le pays, elle est admirée, idolâtrée et aimée de tous.
Idem pour son papa, qui est considéré comme le libérateur du pays.
Une vraie famille de demi-dieux, en somme !

Aung San Suu Kyi

10 / La capitale fantôme

Depuis 2007 officiellement, la capitale de la Birmanie n’est plus Yangon (ou Rangoon) mais Naypyidaw.
Cette nouvelle capitale a été bâtie dans la jungle, à près de 300 km de l’ancienne, et aurait une superficie de six fois New York. Elle ne serait habitée que par les hommes politiques et les hommes d’affaires, ne représentant aucun intérêt ni pour les touristes ni pour les investisseurs.
Parcourue par des autoroutes à 20 voies complètement vides, elle aurait paraît-il coûté 4 milliards d’euros
Pourquoi ce déplacement ? On évoque, une fois de plus, une théorie astrologique, comme lorsqu’il s’agit de presque toutes les décisions politiques…

BONJOUR / MERCI (en phonétique)

Bonjour : Mingalaba
Merci : Tchissou pé
Merci beaucoup (ou plus poliment) : Tchissou Témbalé

 

 

 

Please follow and like us:

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *