Cette île mythique d’Indonésie révèle beaucoup de particularités et de secrets. Voici quelques anecdotes pour comprendre un peu mieux celle qui est appelée l’île des Dieux.

bali

1 / Des offrandes partout

Ne soyez pas surpris à Bali, enclave Hindouiste dans un archipel Musulman : il y a des offrandes partout par terre : une (plutôt 14 qu’une d’ailleurs) petite barquette en feuille de bananier tressée accueillant des fleurs (chaque couleur ayant une signification), de l’encens, du riz, de la nourriture parfois avariée etc, ; appelée Segehan et déposée chaque matin devant toutes les portes pour éloigner les mauvais esprits.

Je sais que chaque touriste fait des chassés-croisés pour éviter absolument de marcher dessus et de tout défoncer (et forcément un moment cela arrive, et l’on s’agenouille par terre, penaud, pour tout remettre sagement en ordre), mais à vrai dire, ne vous en faites pas si vous marchez dessus, c’est simplement de l’avoir déposé qui compte pour les Balinais…!

Les autres offrandes, extrêmement codifiées, nécessitant parfois des heures de confection, s’appellent Cagang Sari et sont toujours déposées en hauteur devant les temples et les habitations.
Destinées aux Dieux vivant dans les montagnes, ces offrandes comportent aussi des sucreries (gâteaux, fruits, bonbons…) et un bâton d’encens, le tout aspergé d’eau bénite.
Contrairement aux mets des Segehan, les Dieux préfèrent la nourriture plus raffinée (et non avariée comme pour les Démons voraces).
Pour les Balinais, c’est un acte de gratitude et de remerciement, il ne s’agit pas d’un acte de peur d’une quelconque punition ou d’une superstition.

Concernant ces offrandes là, ne les touchez pas et ne les faites pas tomber 🙂

Bali offrandes

2 / Les castes

Comme en Inde, Bali a elle aussi son système de castes, mais adaptées à ses propres traditions.
Les noms des membres d’une caste identique commencent toujours de la même manière et définissent ainsi leur position sociale.
Il existe quatre castes :
Brahmana (prêtre)
Satria (guerrier)
Wesia (fonctionnaire du royaume ou noblesse balinaise)
Sudra (paysan), qui représente environ 90 % de la population.

Ce système de castes se traduit notamment dans le langage, qui veut que l’on utilise une certaine forme de politesse lorsqu’on s’adresse à un membre d’une caste plus élevée, tel un code de savoir-vivre ; mais aussi par des dialectes propres à chacune des castes.

Cependant, du fait de la diminution progressive de ce système, on peut tout à fait voir des Wesia travailler dans les rizières.
Il n’y a pas non plus d’obligation comme en Inde de se marier entre personnes de même caste.

 

3 / Le limage des dents

Rite de passage de l’enfant à l’âge adulte, le Brahmane lime les quatre incisives et les deux canines de la mâchoire supérieure de l’adolescent pour les égaliser. Ce rituel presque tribal est fait avec une lime et un marteau, sans anesthésie bien évidemment (il ne faut pas se louper).

Pourquoi six dents ? Et bien parce que chacune correspond à un mauvais esprit qui doit être chassé du corps pour le débarrasser des forces animales : la colère, la luxure, la jalousie, l’intempérance, la folie et la cupidité.
Cérémonie festive pour la famille, s’en suit en général un repas traditionnel, puis les morceaux de dents sont enterrés dans une noix de coco dans le sanctuaire familial.

4 / Main gauche impure

À Bali, la main gauche est désignée comme étant impure. Il ne faut donc pas l’utiliser pour manger (si vous mangez avec les mains), ni même pour donner ou prendre quelque chose.

5 / La boussole du Mont Agung

Les Balinais s’orientent non pas grâce aux points cardinaux mais selon un axe Kaja-Kelod : Kaja indique la direction des montagnes où résident les Dieux et où se trouve l’eau irriguant les rizières ; tandis que Kelod indique celle de la mer où se cachent les Démons (voilà pourquoi les Balinais se méfient de la mer).

Pour les Hindouistes, chaque objet doit avoir une place et un alignement précis pour être en harmonie avec l’Univers.
L’architecture et la disposition des temples, des maisons, des têtes de lit, etc, respectent donc ce principe : les parties sacrées des temples sont orientées vers le Kaja, et les Balinais essaient de dormir la tête orientée dans cette direction.

La plus grande montagne (et volcan) de l’île, le Mont Agung, située à l’Est et culminant à 3 142 mètres, est le point central à partir duquel sont donc organisées toutes les constructions.

6 / Combats de coqs à Bali

Depuis 2005, les combats de coqs balinais ne peuvent avoir lieu que lors de grandes fêtes religieuses, et de manière très contrôlée, ce qui n’était pas du tout le cas avant.
On assiste depuis à des combats illicites, rassemblements masculins où se joue beaucoup plus que de l’argent.

Chaque programme comporte 9 ou 10 matchs et les propriétaires des coqs choisissent leur adversaire entre chaque match.
On attache ensuite à la patte du coq un éperon, méticuleusement fixé par un éperonnier (je ne sais pas trop si ce mot existe à vrai dire), qui fournit la lame au propriétaire du coq.
Le vainqueur du combat doit offrir la patte du coq vaincu à son éperonnier.

Le reste du combat est très ritualisé, à base de noix de coco en guise de chronomètre, d’éperons aiguisés les nuits de pleine lune et de coaching en volaille.

Je ne vous en dirai pas plus sur les combats parce que je n’ai aucune envie d’assister à ce type de folklore et que la lecture d’articles pour étayer mes propos m’a vite dégoutée. Mais sachez que c’est une véritable institution sur l’île (malheureusement).

BONJOUR / MERCI (en phonétique) :
Bonjour (jusqu’à 11h) : Sélamat Pagui / (jusqu’à 14h) : Sélamat Siang / (jusqu’à 18h) : Sélamat Sorrrrré
Bonsoir (après 18h) : Sélamat Malam
Merci : Térimakassi (ou Souksouma en Balinais)

Please follow and like us:

4 Comments

  1. je retrouve bien l’atmosphère de Bali à la lecture de cet article, lecture toujours appréciée.. Merci , c’est une bonne façon de finir le week-end en révassant..

  2. Nuttin'

    Juste pour préciser ☝️

    ==> selamat (sans accent)
    ==> pagi
    ==> sore
    ==> terima kasih

    Très bon article !

    • c’est pour ça que j’ai précisé « en phonétique » ^^parce que je me doute que c’est pas la bonne écriture ! Mais merci pour ces précisions Arnaud 🙂 On essaie de se mettre à l’Indo mais j’avoue c’est chaud de sortir des phrases haha

  3. lefranc

    de toute façon, il y a plusieurs écritures, me semble-t-il, comme dans les pays où il existe plusieurs dialectes.
    B

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *