Petite intro laotienne

Le Laos est certainement le pays d’Asie où les animaux sont les plus nonchalants.

Sans doute qu’aucun d’eux ne s’est jamais fait écraser, ce qui fait qu’Ils n’ont aucune notion d’espace routier. Le monde leur appartient. Ils passent donc leur temps à déambuler tranquillement sur la route, allant même carrément à piquer un roupillon en plein milieu de la chaussée. Quand ce n’est pas une vache que vous croisez c’est un chien, quand ce n’est pas un chien c’est un cochon, quand ce n’est pas un cochon, c’est une poule, quand ce n’est pas une poule, c’est un convoi de 10 buffles qui traverse en plein milieu de la route.

4000 îles : Don Khon

Ce qui frappe aussi beaucoup, c’est le nombre de papillons. Je n’ai jamais vu autant de papillons qu’au Laos, des plus petits insignifiants aux plus gros ou aux plus colorés et magnifiques. Le Laos est vraiment le pays asiatique des animaux, avec en plus de ça une flore riche et variée, et toujours très colorée.

Le plus étonnant aussi beaucoup au Laos, c’est la lenteur et la flemme des laotiens.
Un proverbe dit :

« au Vietnam on fait pousser le riz, au Cambodge on regarde pousser le riz, au Laos… on écoute pousser le riz. »

Allez au Laos, et vous comprendrez exactement pourquoi ce proverbe est on ne peut plus vrai.
Tout prend du temps, tout est lent. Que ce soit recevoir votre commande au resto, ou aller d’un point A à un point B en transport local. Une fois qu’on le sait, on appréhende les choses différemment, et on se met à vivre à la Laotienne, tranquillement.

Sur un blog j’avais même lu l’histoire d’une nana qui avait été au resto pour déjeuner, et la restauratrice lui avait dit « non désolée, je ne fais pas à manger aujourd’hui, il fait trop chaud » !
Jamais un truc pareil n’arriverait aux Philippines par exemple, où une fois j’avais commandé un jus de mangue, fruit qu’ils n’avaient plus visiblement, et on avait vu du coin de l’œil un des cuisiniers partir à vélo à la va-vite pour aller acheter des mangues au marché le plus proche…!

Ici on préfère dire qu’on n’a pas le produit, ou que le restaurant est fermé plutôt que de se lever de son fauteuil pour retourner en cuisine.

Inutile de préciser aussi que le sport national est la sieste, et que les Laotiens passent globalement leur journée à rester assis à ne strictement rien faire, ou bien allongés dans un hamac.

Maintenant que le tableau est posé, place au récit des 4000 île

4000 îles : Don Det

Région incontournable pour qui vient passer quelques temps au Laos, les 4000 îles (ou Si Phan Don en laotien) sont un archipel d’une centaine d’îles (et non pas 4000, comme son nom pourrait nous le laisser croire) qui se trouve dans le Sud du pays, sur le Mékong.
Les trois principales îles visitées sont Don Det, Don Khong (la plus grande, environ 18 km de long) et Don Khone, la majorité restante étant encore sauvage et peu habitée.

Pourquoi aller aux 4000 îles ?

On y va pour profiter de l’atmosphère particulièrement détendue et apaisante, pour apprécier les paysages verdoyants et les quelques chutes d’eau, faire du vélo au milieu des villages paisibles, boire des jus de fruits pressés dans un hamac sur un bungalow flottant… et ne rien faire (à la laotienne, quoi…) !

Si vous aspirez à la quiétude et à la lente activité, cet endroit est fait pour vous, ni plus, ni moins !

4000 îles : Don Khon

Où loger aux 4000 îles ?

Nous avons préféré loger sur l’île de Don Khone, qui est moins « touristique » que Don Det : en effet, Don Det est en haute saison une île apparemment bien fêtarde, nous avons préféré passer notre chemin.
Située la plus aux Sud des trois îles, Don Khone mesure 5 km de long sur 3 de large… on a vite fait le tour à vélo !
Elle relie Don Det par un vieux pont français, vestige de la colonisation, dont l’entrée, payante, vous permettra aussi d’avoir votre ticket pour voir les impressionnantes cascades situées à Don Khone.

Notre bungalow flottant tout en bois était loué par la guetshouse Pa Kha : pour 7 € nous avions une salle de bain privée, une moustiquaire, un ventilateur et une petite terrasse avec un hamac.
Propre,
bien placée, calme, et proposant des plats et des petits déjeuners bien bons, pas besoin de plus !

4000 îles : Don khon

la vue depuis notre terrasse… pas dégueu, hein ?

Que faire aux 4000 îles ?

☻ Aller voir les cascades de Li Phi (ou Somphamit)

Situées sur l’île de Don Khone (le ticket d’entrée est payant : 25 000 kips par personne si je ne m’abuse), elles sont vraiment très impressionnantes. Le nom « waterfall » ne leur correspond pas vraiment (selon moi, hein, ne me tapez pas !) puisqu’il s’agit plus d’un enchevêtrement de roches sur laquelle s’agite l’eau avec une grande puissance, qu’une cascade s’écoulant depuis plusieurs mètres. Mais bon, ne vexons pas les Laotiens !

Apparemment, cette cascade serait la plus grande d’Asie du Sud Est, de par son débit d’eau impressionnant. J’ai donc été mauvaise langue, pardon.

En bas vous y trouverez même une petite plage pour vous baigner, ainsi qu’un bar restaurant avec des petites paillotes sympas que vous pouvez même utiliser gratuitement en profitant du Wifi (leur café glacé est très bon au passage).

Don Khone

4000 îles : Don khon

Il y a aussi la cascade de Khone Phapeng à faire, si vous êtes branchés eau qui coule. Impossible de me rappeler si nous l’avons faite ou pas, mille excuses.

☻ Faire le tour des deux îles à vélo

Vous pouvez louer des vélos pour 1 $ la journée et vous promenez dans les villages, sur les petits chemins blancs à côté des buffles qui font une pool-party dans le Mékong. C’est très beau, plat, donc ne vous en faites pas vos cuissots ne souffriront pas trop.

4000 îles : Don Khon

4000 îles : Don Khon

Tranquillou Jean-Loup

Vous risquez de devoir payer pour franchir le pont, mais l’entrée comme dit plus haut vous permettra de visiter les waterfalls.

Attention (ACHTUNG, pour nos amis germanophones) : il fait chaud (je ne vous apprends rien), pensez à partir avec plusieurs bouteille d’eau !

4000 îles : Don khon

Petit temple sur l’île de Don Khone

☻ Admirer le coucher de soleil sur le Mékong, en bullant dans un hamac

Inutile de vous donner des tips là-dessus, j’imagine que vous vous en sortirez tout seul….

☻ Aller voir les dauphins d’eau douce

Les dauphins d’eau douce Irrawaddy sont en voie de disparition : au Cambodge il n’y aurait plus qu’entre 78 et 91 dauphins restant, selon le site du WWF (je vous mets le lien internet si vous voulez en savoir un peu plus sur les menaces, etc) et on peut faire des sorties en bateau pour aller les regarder.
Nous n’avons pas testé, parce que notre budget est limité pour un an de voyage, et que les dauphins ne tiennent pas forcément une place importante dans mon petit cœur d’animal-lover (en plus je trouve qu’ils ont une tête bizarre….). Pardon.

irrawaddy

C’est méchant je sais… lui aussi il a besoin d’amour

 

☻ Faire du Kayak ou du tubbing

Vous vous amuserez peut-être plus à faire du tubbing à Vang Vieng, mais sachez que vous pouvez aussi descendre le Mékong sur votre chambre à air (= tubbing).
Idem pour le kayak. Pas testé non plus mais cela existe, et j’imagine que ça doit être plutôt sympa de pagayer entre les minuscules ilots et de regarder les pêcheurs.

Se rendre aux 4000 îles :

Du port du village de Nakasong où votre bus vous déposera forcément (en partance de l’endroit où vous serez, Paksé étant le plus pratique. Nous étions nous au Cambodge), rendez vous au port où vous prendrez un bateau qui vous déposera sur l’île de votre choix (10 000 kips pour Don Det, 15 000 pour Don Khone, soit moins de 2 €).

 

Please follow and like us:

2 Comments

  1. Hello 🙂

    Je viens de tomber par hasard sur votre blog en faisant des recherches sur le Cambodge et j\’adore ! Je vais me servir de vos infos car il y a encore plusieurs pays que vous avez fait qui m\’intéressent !
    Je me rend au Laos après le Cambodge et j\’aurais aimé savoir comment vous avez passé la frontière ? En bus ? Car je souhaiterais commencer par les 4000 îles (du Sud vers le Nord donc) mais les bus vont apparemment jusqu\’à Paksé. J\’imagine qu\’il faut ensuite redescendre ?

    Merci d\’avance et bon voyage 🙂
    Karine

    • Hello Karine !
      Contente de t’avoir parmi nous 🙂 Et surtout de pouvoir t’être utile !
      Tu pars quand ? Et combien de temps ?
      Pour la frontière nous avions pris le bus depuis Siem Reap pour aller aux 4000 îles (donc c’est possible !) : le bus s’arrête ) la frontière, tu passes à pieds, tu donnes beaucoup de backchich (des petites sommes, 1 $ mais c’est relou) et de l’autre côté de la frontière tu prends un nouveau bus !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *