En Bolivie, s’il y a bien un truc à ne pas louper, c’est bien la région du Sud Lipez et d’Uyuni, avec son désert de sel le plus grand du monde ainsi que son désert d’Atacama.

Attraction hautement touristique mais néanmoins stylée, le trek de 3 jours 2 nuits à bord d’un 4X4 Toyota-jantes-alu-supplément-musique-latina est un incontournable.

On vous dit tout !

Salar d’Uyuni et Sud Lipez

bolivie map

Uyuni

Préambule’ bulletin’ tintamarre :
Dans cet article nous nous intéressons au trek au départ de San Pedro de Atacama (Chili).
Sachez cependant que vous pouvez le faire dans l’autre sens, avec un départ d’Uyuni (Bolivie).
Notez aussi que j’emploie le mot « trek » pour désigner cette expédition de 3 jours, mais qu’il ne s’agit pas du tout d’un trek en fait, puisque nous n’avons absolument pas fait de randonnée ! Et encore heureux d’ailleurs, vu que l’ensemble du séjour se fait en haute altitude.
Autre chose, nous avons fait un trek de 3 jours avec arrivée en Bolivie, mais si vous voulez retourner sur vos pas et revenir à SPDA, le trek se fait alors en 4 jours 3 nuits.

culture confiture

Le désert d’Atacama

Le désert d’Atacama, désigné comme le désert le plus aride du monde, s’étend sur environ 105 000 km2 au nord du Chili. Il est bloqué d’un côté par la Cordillère des Andes, et la fosse océanique d’Atacama de l’autre. Il inclut notamment les grandes villes d’Antofogasta, d’Arica, de Calama et de Copiapo.
On y trouve une barrière volcanique marquant la frontière entre Chili, Bolivie et Argentine et certains volcans grimpent presque jusqu’à 6000 m.

Cette région est aussi riche de nombreux geysers, lagunes et grandes vallées formant un altiplano (une zone plate en altitude).

Autres particularités : la sécheresse extrême du désert d’Atacama et sa faible pollution lumineuse en font un site incroyable d’observation du ciel. Y sont implantés des observatoires astronomiques internationaux.
Il abrite aussi des zones ayant servi à la NASA pour tester des véhicules partant ensuite explorer Mars.

http://declic-et-des-claques.com/wp-content/uploads/2017/03/Wall-E-82804.gif

Le salar de Uyuni

Cet immense désert de plus de 10 000 km2 est situé lui, en Bolivie, au sud-ouest du pays. Niché sur l’altiplano à 3658 m d’altitude, il est le plus grand désert de sel of the woooorld : 64 milliards de tonnes de sel !

Le salar dispose aussi de 5,5 millions de tonnes de lithium exploitables (sur les 11 millions que compte la planète entière) : parfait pour se lancer dans un commerce illégal de téléphones portables (uhuhuh, cc Maxime !).

Alors d’où vient tout ce sel ? Hé bien il y a fort fort longtemps, 14 000 ans avant pour être plus précise, un lac préhistorique, le lac Tauca, s’est retrouvé emprisonné entre deux plaques sismiques qui se sont déplacées. Ce lac, en s’asséchant, fait remonter à la surface des croûtes de sel.

Comme quoi, ils l’ont bien, leur accès à la mer, les Boliviens !

Uyuni

San Pedro de Atacama

Ville chilienne à la frontière bolivienne, elle est située à 2 438 m d’altitude.
C’est d’ici que nous avons débuté notre trek de 3 jours, tout d’abord en cherchant une agence parmi les 3 milliards 540 mille agences disponibles dans le centre-ville.

Sachez avant toute chose que San Pedro de Atacama est une ville sans grand charme (quoique plus jolie que les nombreux villages d’altitude que vous verrez ensuite si vous poursuivez en Bolivie). Poussiéreuse aux rues de terre battue que foulent des hordes de touristes, avec des bâtiments de terre agglomérée, c’est néanmoins une ville aux airs de « far west » qu’on pourrait définir comme « typique » des hauteurs d’Amérique du Sud.

https://cdn-images-1.medium.com/max/800/1*NEG3jLFrysTWfVlPDjt7rw.gif

→ Pour le logement, prévoyez de ne rester qu’une seule nuit, le lendemain matin étant le départ de votre trek (sauf si vous souhaitez visiter les autres highlights de la région).
Nous avons logé à la Guesthouse La Kasa Del Rio : si l’endroit est laid, la chambre a le mérite d’avoir des draps propres et une salle de bain privative avec eau chaude, ainsi qu’un petit déjeuner inclus (un genre de buffet). Et le wifi.


Au-delà du trek de 3 jours dont il est question dans cet article, vous pourrez aussi faire appel à une agence de voyage pour faire des excursions dans la journée, comme la Vallée de la Lune (préférez y aller en vélo plutôt qu’en tour, le lieu n’est pas loin), la vallée de la mort, etc.
Mais on ne parlera pas de ces excursions journalières puisque nous ne les avons pas faites (ce qui est une bonne raison, vous en conviendrez).
UyuniNotre bolide et notre guide, Raoul. Lequel est le bolide, lequel est le guide, à vous de décider !

Quelle agence de trek choisir ?

Les agences de voyage se trouvent dans le centre-ville. Si toutes ne proposent pas ce trek de 3 ou 4 jours, il y en a quand même un bon paquet, et cette tonne de choix potentiels peut vite vous plonger dans le plus grand désarroi, comme lorsque vous allez à Auchan et que vous vous retrouvez devant 50 marques de muesli sans réussir à vous décider.

Étant donné que toute l’industrie des agences de voyage de ce type est une véritable pompe à fric et que cette excursion coûte les yeux de la tête, voici quelques tips pour vous aider à y voir plus clair.

• Critère 1 : Le prix

N’hésitez pas à faire le tour de plusieurs agences afin de comparer les prix. N’oubliez pas de négocier !

• Critère 2 : Le sérieux

Pendant que vous ferez le tour, demandez à chaque fois à ce qu’on vous explique le parcours. Vous verrez rapidement si la personne en face de vous a l’air professionnel ou non, si ses explications sont bien détaillées, avec la carte, les photos.
Regardez aussi si elle vous parle de l’altitude et des risques liés (voir cet article) ou si elle a l’air de prendre cela à la légère.
Demandez aussi si les pneus ont été changés et si le véhicule est en bon état (ça fait relou mais c’est pas grave).
Vous aurez alors un bon aperçu du sérieux de l’agence selon ses réponses.

NOTRE CHOIX : après avoir glané des infos un peu partout, notre choix s’est porté sur l’agence Estrella Del Sur.
L’agence est conseillée par le Guide du Routard.


Sachez cependant que c’est une bonne grosse mascarade, puisque pratiquement toutes les agences font EXACTEMENT le même parcours, dorment aux mêmes endroits et mangent les mêmes choses : notre groupe de 6 était constitué de 3 agences différentes et à des prix différents… c’est vous dire !
Nous étions aussi sur chaque endroit en compagnie d’autres groupes de 6, qui avaient eux aussi des agences différentes.
Les seules différences que nous avons remarquées, c’est pendant les repas : lors de notre déjeuner et dîner dans le refuge pour la première nuit, il y avait un groupe (on ne sait pas de quelle agence) qui était nettement au-dessus des autres : à la place des tabourets en plastique ils avaient des chaises en bois, à la place des verres en plastique, des verres… en verre, et leur repas était accompagné… de vin rouge !
D’autres agences proposent aussi des nuits dans de « vrais » hôtels, moins en altitude et avec douches payantes pour la première nuit.
Celles-là suivaient un parcours différent du nôtre.

Combien ça coûte ?

Avec l’agence Estrella Del Sur, et avec la « réduction spéciale » que la nana a fait style de nous accorder, en mode « c’est rien que pour vous, vous êtes tellement particuliers ! » (bullshit), nous avons payé 100 000 pesos chiliens par personne (soit 286 € pour 2).

Rajoutez à ce prix là ce que vous allez devoir payer sur place, à savoir l’entrée du parc national (150 Bs par personne, soit 20,50 €) et l’entrée de l’île aux cactus (15 Bs par personne, soit 2 €).

Uyuni

Le déroulé des opérations

JOUR 1
Lagunes, désert et geysers

Uyuni

Départ à 7h30 de votre hôtel à bord d’un van pour faire la tournée des autres hôtels, puis direction la frontière chilienne où vous allez devoir faire la queue un petit moment avant d’avoir votre tampon de sortie du territoire.
N’oubliez pas le fameux papier de police qu’on vous a donné à la douane si vous avez traversé par exemple la frontière Argentine-Chili.

Le van continue ensuite sa route jusqu’à la frontière bolivienne cette fois, où vous allez maintenant entrer dans un nouveau pays paradisiaque : la Bolivie !! (hahaha… je déconne…).

Petit-déjeuner à côté du poste-frontière (parce que c’est grave stylé comme décor pour déjeuner, n’est-ce-pas). Vous allez devoir manger debout et dans le froid, préparez-vous !

Vous récupérez ensuite votre jeep et les groupes de 6 se forment. C’est le moment de faire connaissance et d’être sympa, parce que vous allez être bloqués avec ce groupe pendant 3 jours.

Visite des lagunes, du désert de Dali et des sources chaudes : vous devez alors payer l’entrée du parc national (150 Bs par personne).

Uyuni

Vous allez vous rendre sur la lagune blanche, la bleue (avec ses montagnes enneigées au fond, comme sur la photo ci-dessus), puis parcourir un bon nombre de km dans le désert de sable d’Atacama pour vous rendre au Désert de Dali, appelé comme ça car il comporte des monticules de roches qui ressemblent à des tableaux de Dali.
Après ça, direction une autre lagune dont j’ai oublié le nom, mais où il y a des sources chaudes où vous pourrez vous baigner (moyennant le prix de l’entrée que je ne connais pas).

• Les geysers : on vous emmènera ensuite voir des geysers et autres activités sismiques, au point d’altitude le plus haut de l’excursion, soit presque 5000 m d’altitude.
Rassurez-vous, on y reste très peu de temps, c’est seulement pour observer les trous de boue bouillante dans le sol et sentir les effluves de souffre qui sont crachées dans votre visage.

Uyuni Uyuni

• Déjeuner : votre 4×4 vous conduit jusqu’au refuge où vous passerez la nuit, l’hostal Arbol de Piedra, à 4400 m d’altitude (préparez-vous, c’est rude).
Tous les repas qui nous ont été servis pendant le trek étaient faits maison et très bons.
Au déjeuner, nous avons eu de la purée avec des saucisses (ou œuf pour les végé si vous le demandez. Pour les végans, mangez vos doigts, déso), ainsi que des crudités et des bananes en dessert. Et accrochez-vous : du coca ! Non, pas d’eau ! Seulement du coca. Lol.

Après le déjeuner, un repos bien mérité d’une bonne heure et demie avant de partir voir la lagune rose aux flamants roses, clou du spectacle pour cette première journée de trek.

Au retour au refuge, dîner (soupe de légumes et spaghetti à la sauce tomate) puis on vous met au lit dès 20h30 (ça tombe bien, vous serez crevés !)
Les chambre sont des dortoirs pour 6 personnes et chaque lit est équipé d’un bon paquet de couvertures en laine. Malgré ça il fait quand même super froid, et ils coupent l’électricité des chambres pour la nuit donc prévoyez une lampe torche si vous souhaitez lire un peu ou discuter en morse entre vous.

Attention, seulement 2 toilettes et 2 lavabos pour tout le refuge donc c’est vite cracra !

Bonne chance aussi pour la nuit, c’est maintenant que vont arriver les premiers symptômes du Mal Aigu des Montagnes ! Je vous explique ici comment vous en dépêtrer au mieux.

Uyuni

JOUR 2
On l’a loupé !! Voir l’article explicatif : Récit d’un cauchemar.

Pendant cette demi-journée, nous avons visité un peu Uyuni tout seul, déjeuné dans la ville avec notre groupe atrophié de 5 personnes puis nous avons rejoint les autres groupes vers 17h à notre hôtel pour la nuit.

Uyuni

• Nuit 2 : L’hôtel de sel Don Carlos se trouve dans le salar, à 3600 m d’altitude.
Les chambres sont soit des lits jumeaux, soit des lits 2 places. Il y a 2 douches d’eau chaude gratuite pour l’ensemble de l’hôtel ainsi que 2 toilettes.
La particularité de cet endroit est que tous les murs et les meubles sont construits avec des blocs de sel ! Le sol aussi est en sel. Pour saler les pâtes, c’est pratique.

JOUR 3
Lever de soleil / Salar de Uyuni / Isla del Pescado / Marché / Cimetière de trains

Uyuni

Lever 5h, petit déjeuner servi dans l’hôtel (avec un quatre quart maison super bon), puis vous voilà partis avec toutes vos affaires pour assister au lever de soleil sur le Salar, avec de jolis reflets sur la mince couche d’eau qui sèche sur le désert de sel et qui fait comme un miroir.

Uyuni

Après ça, votre guide vous amènera à la Isla Del Pescado, ou autrement appelée Incahuasi, une petite île sur le Salar remplie de cactus. Moyennant un droit d’entrée de 15 Bs par personne, vous pourrez grimper tout en haut de l’île pour dominer le Salar et faire le tour de cet endroit très beau et particulier.

Uyuni

Une fois la visite terminée, quartier libre pendant une bonne heure pour faire vos fameuses photos sur le salar, avec les jeux de perspectives si particuliers !
Malheureusement à cette heure ci de la matinée le soleil n’est pas au zénith donc vous vous retrouverez quand même avec des ombres qui faussent le rendu (je les ai effacées ensuite sur mes photos ci dessous).

Le reste de la matinée sera consacré à traverser l’immensité du désert en 4×4, à s’arrêter pour aider un copain qui a crevé sur le trajet (fréquent), à s’arrêter faire des photos sur le désert de sel, puis à se rendre à divers points d’intérêts, tels qu’un musée de sel, une grande statue du Dakar, etc.
Globalement nous avons trouvé cette partie de la journée un peu longuette : une fois quelques photos faites, on s’emmerde un peu.

Rendez-vous ensuite à la sortie du désert pour vous balader dans un marché d’artisanat local où il y a 150 stands qui vendent exactement TOUS la même chose : pulls en alpaga et babioles en tout genre.

Uyuni

La matinée se termine dans le cimetière de trains d’Uyuni, un lieu assez exceptionnel pour les prises de vues puisqu’il s’agit d’un endroit rempli de cadavres d’anciens trains et de wagons, et vous pouvez grimper dessus.

Vous aurez ensuite le droit au déjeuner, dans un local dans le centre d’Uyuni, avant de récupérer vos sacs et de voguer à vos nouvelles aventures (ou de reprendre votre 4X4 pour retourner en direction de SPDA).
Pour le déjeuner nous avons eu de la viande de lama avec du quinoa, des crudités et une espèce de jelly rose en dessert.

Uyuni

Je mets quoi dans mon sac ?

  • Un pack de 6 L d’eau minérale que vous trouverez dans un magasin du centre-ville : en altitude il faut boire beaucoup, et seule l’eau pendant les repas est fournie.
  • Du papier toilette : il n’y en aura pas pendant vos 3 jours !
  • Un sac de couchage : pour la première nuit en altitude. Il fait super froid, et si vous avez un doute sur la propreté des draps, au moins vous serez plus sereins.
  • Des affaires chaudes pour le jour et pour dormir : ÇA CAILLE SA MÈRE !
  • Du paracétamol pour le mal de l’altitude.
  • Des petits jouets rigolos : pour vos photos-perspectives sur le Salar de Uyuni.
  • Un chargeur portatif de batterie : pas d’électricité au refuge & à l’hôtel de sel pour charger votre appareil photo numérique ou votre portable.
  • Une lampe torche pour la nuit sans électricité.
  • Des lunettes de soleil pour la réverbération du salar de Uyuni.
  • De la crème solaire.
Les « villages » qu’on peut croiser en hauteur, dans le désert…

Notre avis :

Si ce trek est considéré comme un incontournable, ce n’est vraiment pas pour rien !
Les paysages sont magnifiques et tellement iiiiimmenses que ça en donne le tournis.
Le désert de sel, vous roulez pendant des heures et avez l’impression que vous ne verrez jamais le bout, c’est très spécial !
La lagune rose avec les flamants est splendide, on se demande comment de telles couleurs peuvent exister…!
L’altitude est une expérience à part entière à laquelle il faut être préparé. Pensez à lire notre article dédié, c’est important de ne pas prendre le mal des montagnes trop à la légère (ni de vous stresser trop non plus, bien sûr !).

Bref, foncez-y, c’est sans doute les choses les plus belles que vous verrez en Bolivie, uh uh uh…!

 

Et pour vous spoiler un peu…

 

Please follow and like us:

9 Comments

  1. un curieux

    Super article ! Ça donne envie d’y aller

  2. Salut !
    Je suis tombée sur votre blog par hasard car mon prochain voyage (dans 7 jours exactement) sera l’Amérique du Sud !! Plus précisément : Pérou, Chili, Bolivie en 3 semaines (oui un peu short et speed) ! C’est cool de voir un article à ce sujet dans le sens SPA vers Uyuni ! Sinon, j’ai vu que vous avez fait aussi les 3 pays quel a été votre sentiment général notamment sur la sécurité ? Oui en tant qu’urbaine, j’aime pas mal mon confort :p ce voyage va vraiment être un dépaysement total pour moi… Je suis stressée mais j’ai hate !

    🙂

    • Hello ! super voyage qui se prépare alors ! 🙂
      Quel est l’itinéraire prévu ?
      En ce qui concerne le sentiment de sécurité, pour nous ces 3 pays ça a été vraiment nickel pour le coup ! Par contre ne te balade pas trop avec ton appareil photo / téléphone en mode « coucou c’est moi ! »
      À part ça, ne t’attends pas à beaucoup partager avec les locaux, qui sont globalement timides et pas trop enclins à blablater avec les touristes.
      Ah oui, et j’espère que tu parles espagnol…!
      en tout cas bon voyage, et si tu as d’autres questions n’hésite pas

      • On va faire Lima-Arequipa-SPA-Uyuni-La Paz-Copacabana-Puno-Cuzco-Machu Picchu ! Ca va etre sport mais je pense que ca va bien le faire. Non t’inquiètes, je vais être super prudente, histoire de quelques photos et hop on range ! Sinon pas espagnol du tout juste quelques mots de base, anglais au top par contre !

        • Génial ! On a fait tout ça aussi, si vous avez besoin de conseils c’est avec plaisir, parce qu’on n’est pas encore à jour niveau articles donc beaucoup de choses n’y sont pas !
          Haha, ils ne parlent pas du tout anglais alors BON CHANCE ! (t’inquiètes, ça va revenir vite, suffit de rajouter des e et des a à la fin des mots, muhahaha)

          • Bah là comme ça, j’ai tellement de questions en tête et à la fois pas du tout puisque je sais pas du tout à quoi m’attendre ! J’ai lu pleins de choses et à la fois, je me dis qu’il faut que je le vive en live pour savoir.
            Si tu as peut-etre des conseils pour apprendre l’espagnol en 3 jours ? Hahahaha (un bouquin super utile par exemple). Il parait que les routes de Bolivie sont pas top du tout, comme on doit rejoindre Uyuni-La Paz. On se tatait à prendre peut etre le train de nuit jusqu’à Oruro puis bus jusque La Paz. Et on veut relier Arequipa – SPA en 24h aussi, on s’est renseigné pas mal. Et puis si tu as des conseils auquels je n’aurais jamais pensé et qui peuvent être bien utiles, je suis preneuse !! 😀

          • Hahaha je comprends !!
            Pour le bouquin d’espagnol je ne saurais t’aider, on avait appris la langue en LV2 donc il nous restait pas mal de traces qui sont revenues plutôt rapidement en pratiquant sur place. Peut-être un dictionnaire serait utile ? Histoire d’avoir au moins le vocabulaire pratique, et pour les phrases au pire tu fais genre du « moi manger restaurant où ? » ils comprendront hahaha
            Pour les routes boliviennes effectivement c’est hardcore ! Le Uyuni-La Paz on l’a pas fait, on avait commencé par un Uyuni – Arequipa, mais les deux trajets se font uniquement de nuit ! Prends une bonne compagnie pour celui-ci car j’ai entendu pas mal d’histoires concernant ce trajet là justement…
            Idem pour le SPA – Arequipa que nous n’avons pas fait puisque nous venions du bas du Chili mais je suis sûre que ça va l’faire !

  3. Salut!
    super site! J’ai bien ri! Je pars en Bolivie début septembre pour 2 semaines, je vais rejoindre mon copain et je suis chargée de nous trouver une trek safe! Celui que tu as choisi (et qui plus est conseillé par le routard) paraît vraiment bien ! On m’a dit qu’il fallait y mettre le prix si on voulait qqc de sérieux? Est ce que dans l’autre sens au départ de Sucre ou même Potosi on peut faire la même chose sur 3jours? Genre est-ce que ce sont des allers-retours de 4×4 proposant des treks?
    J’ai lu ton « récit d’un cauchemar », j’ai ri, j’ai eu peur, et j’ai fini indignée. Infirmière de profession, les conditions de soins dans ces pays « pauvres » me font beaucoup de peine pour les habitants et peur pour les touristes! J’en prends note et j’emporterai ma pharmacie avec moi ! « au cas où, on ne sait jamais » 😉

    • Hé hello Pia 😀
      Oui celui que nous avons choisi était bien sans être trop cher ! Tu as des trucs meilleurs en gamme aussi si tu mets un peu plus cher, il faut faire le tour, il y en a beaucoup !
      Oui il me semble, mais c’est vrai que généralement les gens le font dans ce sens là. Et tu peux le faire aussi en aller-retour, sur un jour de plus du coup je crois bien.
      Oui la trousse à pharmacie est indispensable ! Et attention aussi à l’altitude en arrivant 🙂
      Bon voyage !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *